Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de sarah
  • Le blog de sarah
  • : le bonheur pur et simple avec le maternage.
  • Contact

Profil

  • sarah
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.

http://www.deezer.com/album/262439         

Recherche

18 novembre 2010 4 18 /11 /novembre /2010 14:13

 

 mes-photos-0097.JPG

 

Dans un flacon spray mélanger :

  • 1/3 du flacon d’eau de rose (vitalité)
  • 1CS de vinaigre de cidre bio (brillance).
  • 1CC de glycérine (évite la déshydratation).
  • 1CC d’huile de jojoba (hydratation et réparation).
  • 1cuillère à moka de miel liquide (hydratation et luminosité).

Bien agiter le flacon et vaporiser sur les cheveux avant le coiffage.

Idéal sur les cheveux d’enfants comme ceux des adultes.

 

 

 

Repost 0
22 octobre 2010 5 22 /10 /octobre /2010 07:01

58188874.jpg

 

Voilà un petit jeu sympa sur le blog de mamabulle !!

En plus les produits que fait Christelle sont tout simplement géniaux !  Alors rien pour avoir droit à ses petits cadeaux beauté, ça donne envie de gagner !!

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 16:26

Capture

 

Brind’infos, le dernier né de Brindilles est un blog qui a pour but d’informer les parents sur le bonheur de vivre au naturel. Que ce soit le portage, l’alimentation, la santé en passant par l’allaitement et l’accouchement, tous les thèmes sont abordés. Des brèves quotidiennes, des interviews et des témoignages viennent enrichir ce blog qui se veut d’être interactif. Toutes les questions, les commentaires sont les bienvenus. Ce blog est votre espace !

Je suis fière d'y participer en rédigeant les dossiers concernant le maternage. Vous pouvez donc me retrouver avec 2 nouveaux dossiers chaque semaine.

 

 

Brindilles_logo.jpg

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 16:13
P1030944.JPG
 
 
Dans les sociétés traditionnelles, l’accouchement se déroule principalement à domicile. Dans notre société l’ère du surmédicalisé a pris le dessus et la plupart des femmes pensent ne pas savoir mettre au monde leur enfant seule. Cependant de plus en plus de parents font le choix d’être acteurs de la naissance de leur bébé et décident de vivre cette merveilleuse aventure au sein de leur foyer.





Pourquoi ?

 

Instants magiques, expérience inoubliable, liberté, maitrise des choses, intimité, émotions fortes : sont les mots qui reviennent souvent pour décrire l’intérêt de donner la vie chez soi. Cet indicible mélange de quotidien et d’émotions fortes, donnent à l’accouchement une saveur unique. Le papa est aussi chez lui, à sa place, détendu et acteur de la naissance de son enfant. Les sollicitations extérieures sont rares et le couple peut vivre cet évènement comme il le souhaite.


Mais encore ?

  • Le confort.
  • La présence rassurante des objets familiers.
  • La liberté de changer de pièce quand on le désire.
  • Pouvoir manger et boire.
  • Vaquer à ses occupations (tant que les contractions le permettent).
  • Adopter n’importe quelle position.
  • Crier.
  • Chanter.
  • Mettre de la musique.
  • Fermer les volets.
  • Allumer des bougies.
  • Faire un feu de cheminée.
  • Rester dans sa bulle.
  • Prendre un bain, deux, bains, dix bains.
  • Pas d’épisiotomie.

Il y a également de nombreux avantages pour le bébé de naitre dans la chaleur de son foyer. Il est bien moins stressant de venir au monde sous une lumière tamisée plutôt qu’à la lumière agressive d’un néon d’hôpital. Les soins sont réduits à leur strict minimum, pas d’aspiration, ni de désinfection oculaire. Le cordon n’est coupé que lorsqu’il a cessé de battre.
La pesée à lieu plusieurs heures après sa naissance et le bain sera donné le lendemain ou le surlendemain.
Tout est favorable pour accueillir son bébé en douceur, à son rythme dans la sécurité du cocon familial.



Pour qui ?

 

Même si toutes les femmes ont la capacité d'accoucher à domicile, il faut être en bonne santé pour donner la vie à la maison. Tout au long de la grossesse la sage femme doit déterminer si tout se passe bien. Elle peut estimer qu'il est préférable de ne pas tenter un accouchement à domicile en cas de :

  • De déclenchement du travail avant 37 SA ou post-terme après 42 SA.
  • D'anémie sévère.
  • D’hypertension (risque de pré éclampsie).
  • De diabète gestationnel.
  • De placenta prævia (risque d'hémorragie).
  • De grossesse multiple (risque de prématurité notamment).
  • De césarienne lors d’une précédente grossesse.
  • De problèmes cardiaques, rénaux, neurologiques, pulmonaires ou psychiatriques sérieux.
  • De retard de croissance intra-utérine.
  • De présentation par le siège.


Les complications durant le travail qui peuvent amener à un transfert :

  • Signes de détresse du bébé.
  • Arrêt du travail.
  • Rupture de la poche des eaux sans travail.
  • Présentation du cordon avant le bébé.
  • Décollement prématuré du placenta.



Comment ?

 

La démarche initiale provient du désir muri du couple. Les parents souhaitant mettre au monde à domicile doivent se rapprocher d’une sage femme qui les accompagnera tout au long de la grossesse, de l’accouchement et du suivi post-natal. Il est essentiel que puisse s'établir une relation de confiance partagée.
Le jour J, que ce soit debout dans la cuisine, à quatre pattes sur son lit, accroupie dans la baignoire ou même dans le jardin ; Les mamans qui accouchent à domicile choisissent comment donner la vie guidées par leur instinct et en écoutant leur corps et leur cœur.
Lors d’un accouchement à la maison tout est possible et imprévisible à la fois.



Avec qui ?

  • La sage femme : Avec elle l’accouchement se situe dans une démarche d’accompagnement global car elle accompagne la femme depuis la grossesse jusqu’aux suites de couches. Elle fera également le suivi du nouveau-né. Le jour J elle est l’observatrice qui est capable de déceler les signes précoces d’une complication, elle rassure les parents sans intervenir outre mesure. Elle apporte soutien et tendresse tout en restant discrète. Elle accueille la douleur de la maman, la soulage, l’encourage écoute ses craintes.
     
  • La doula : C’est une femme qui a pour vocation d'aider la future maman et son entourage pendant la grossesse, l'accouchement et la période postnatale, grâce à son expérience et à sa formation. Elle incarne la figure féminine qui se tenait autrefois auprès de la femme qui met au monde son bébé. Elle n’a cependant pas le droit de pratiquer des actes médicaux.
     
  • Le papa : Il peut arriver que le papa soit un peu réticent, mais la sage femme est là pour répondre à ses questions et le rassurer. A domicile, le papa joue vraiment un rôle, il se sent à sa place et utile. Il peut prendre des décisions, se charger de l’organisation, s’occuper des ainés, masser sa femme, la soutenir moralement et physiquement, lui apporter à boire et à manger, lui faire couler un bain… Et même attraper son bébé !
     
  • Les ainés : Pour certaines mamans, le besoin de s’isoler pendant le travail est intense, elles ont besoin de rentrer dans leur bulle. Pour d’autres en revanche, partager le moment de la naissance avec ses ainés est primordial, leur participation peut être un vrai réconfort. C’est donc à chacune de faire selon son ressenti et de faire confiance à leur enfant qui saura trouver sa place le moment voulu.
     
  • Personne proche (maman, amie, sœur…) : Là aussi pas de règle, la maman peut avoir envie d’être entourée par un ou plusieurs proches. Le tout est que la personne présente ne soit pas invasive.



Il y a-t-il des risques ?

 

Quand on parle d’accouchement à domicile, l’opinion publique pense généralement à un accouchement risqué. Pourtant les études menées montrent qu’une naissance à la maison préparée dans de bonnes conditions ne présente pas plus de danger qu’à l’hôpital.
Un accouchement normal, ne requiert qu’encouragements, tendresse, écoute et amour.
Dans son guide « les soins liés à un accouchement normal 1997 » l’OMS met l’accent sur les limites de l’accouchement en milieu hospitalier et de sa médicalisation qui induit souvent des effets secondaires et des pathologies occasionnées par un traitement ou un geste médical.
A partir du moment où une personne de confiance et capable de déceler les signes de complications est présente avec la maman, le risques sont minimes. La sage femme recommande toutefois de s’inscrire à la maternité la plus proche afin de préparer un éventuel transfert si une complication survient.


Il est juste de dire qu’une femme doit accoucher là où elle se sent en sécurité.

Repost 0
Published by sarah - dans Accouchement
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 12:37

DSC06635.jpg

Avec des ingrédients bio c’est encore meilleur !!

 

  •          250g de sucre
  •          80 g de miel
  •          10cl de lait d’avoine)
  •          1 gousse de vanille
  •          150 g de margarine

 

Versez dans une casserole le sucre, le lait, la vanille et le miel.

Portez à ébullition sans cesser de remuer.

 Incorporer la margarine coupée en petits dés peu à peu.

Baissez le feu et laisser cuire 15 minutes en remuant toujours.

Versez dans un moule rectangulaire bien huilé.

Laissez refroidir 2/3 heures.

Découpez en carrés réguliers.

 

A laisser fondre dans la bouche ! Délicieux !!

 

Repost 0
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 17:15

 

Le placenta, organe qui connecte physiquement et biologiquement le bébé  à la paroi utérine. Il apporte l'eau et les nutriments  dont il a besoin. Il évacue aussi ses déchets. Symbolique de frère du nouveau-né dans de nombreuses des sociétés traditionnelles, le placenta est aussi l’objet de divers rituels en occident.

 

 

 

Certaines sociétés accordent au placenta un statut spécifique étant donné qu'il a été un organe vital du bébé pendant tant de mois. Il existe une coutume consistant à enterrer le placenta en un lieu qui possède le plus souvent une signification particulière. Certains plantent également sur le même emplacement un arbre, qui grandira avec bébé. Il est dit dans certaines cultures que le placenta est le frère jumeau de l’enfant qui vient de naitre et que le séjour passé dans le ventre maternel a établit un lien qui se maintiendra pendant toute la vie de l’enfant.

 

Dans d'autres populations, il est préparé puis mangé cérémoniellement par la famille du nouveau-né. Placenta signifie gâteau en latin et en allemand le mot est encore plus explicite : mutterkuchen, qu'on peut traduire par « gâteau de la mère ».

Le placenta est riche en vitamines et hormones, dont en prostaglandines et ocytocines qui favorisent à la fois la rétractation post-partum de l'utérus et la montée laiteuse. Réduit la douleur consécutive à l'accouchement, aide à prévenir la dépression post-natale. Et c’est donc pour ces critères que certaines femmes consomment un peu de leur placenta après l’accouchement.
 

On peut le préparer :

  • en smoothie : Découpez un morceau de placenta et le mixer avec des fruits de saison et du miel.
  • En milkshake : Un morceau de placenta mixé avec du sorbet et du lait d’avoine
  • En tisane : Vous pouvez laisser infuser un morceau de placenta avec par exemple des fleurs de camomille ou des feuilles de verveine.

 

 

Certaines familles accordent des vertus médicinales au placenta et s’en serve à des fins thérapeutiques pour la maman et l’enfant :

Isotropie placentaire homéopathique : (à faire soi même ou à faire faire par un laboratoire étranger, car c’est devenu interdit en France):

  • prélever un petit cube de placenta, le rincer et le mettre à macérer dans de l'alcool blanc à 90° dilué à 20% dans de l'eau distillée (achetable dans certaines pharmacies), à température ambiante et à la lumière minimum 2 jours.
  • mouiller les parois d'un flacon de 500ml avec le liquide obtenu (garder le morceau de placenta dans le reste de liquide à l'obscurité pour en refaire plus tard) et vider le surplus.
  • remplir au 1/3 le flacon avec de l'eau distillée  et secouer une centaine de fois (1ère dilution) puis vider le surplus.
  •  remplir de nouveau à 1/3 et secouer 100 fois (2ème dilution) puis vider  
  •  ...jusqu'à la 9ème dilution (9CH) que l'on garde.  
  • stabiliser avec 10% d'alcool à 90°.

 

Indications :

Pour la maman :

  • récupération rapide de la vitalité  après l’accouchement,
  •  remise en place rapide des organes,
  • montée optimum de lait,
  • éviter les engorgements et les lymphangites,
  • éviter la dépression post-partum (« baby-blues »)
  •  permettre la reprise de l’allaitement suite à une interruption forcée,
  •  favoriser une reprise de la production de lait si celle-ci a diminué,
  •  prévenir le vieillissement cellulaire statistique qui fait
    suite à l’accouchement dans les mois qui suivent,
  • atténuer la chute des cheveux, courante après accouchement,
  • désintoxication de la péridurale et de l’ocytocine.

Pour le bébé :

Il convient  jusqu’à l’âge de 7 ans en cas de :

  • Gastro-entérite
  •  Toxicose
  •  Forte fièvre – maladies virales
  • Forte bronchite – bronchiolite
  • Otite – Mastoïdite – Méningite
  • Et tous problèmes de baisse de défenses immunitaires ou de maladies
    chroniques résistant aux traitements classiques.

Autre recette :

1/6 d'alcool à 90 °
5/6 d'eau minérale
3 dés à coudre du placenta

la posologie:

20 gouttes 2 fois par jour pour la maman dans les premiers jours (environ 5 ou 6 )

20 gouttes toutes les 3 h pour le bébé en cas de nécessité uniquement
otite, gastro, bronchiolite ou bronchite grave, maladies virales graves, maladies auto immunes.

 

Empreinte de placenta : réaliser une telle empreinte pour avoir un arbre de vie comme souvenir de la naissance de son enfant.
En pratique, pour réaliser une empreinte de placenta :

On peut utiliser le sang pour faire l'empreinte ou bien essuyer le placenta et utiliser de la peinture. Il faut faire attention à ce qu'il n'y ait ni trop ni trop peu de liquide pour la réalisation de l'empreinte qui se fera sur du papier pour aquarelle ou tout autre support de même type. Soit on dispose le placenta sur un support et on l'arrange pour qu'il ressemble à un arbre avant de poser une feuille dessus en appuyant doucement partout pour que toute la surface marque, soit on le pose directement sur la feuille.

 On peut faire plusieurs empreintes avec le placenta.
 

imgname--placentart et autres usages du placenta 1---502267

 


 

Repost 0
Published by sarah - dans Accouchement
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 05:23

111111111.jpg

 

Légumes :
---------------------------
 - Bette
 - Betterave rouge
 - Brocoli
 - Carotte
 - Catalonia
 - Chou blanc
 - Chou de Bruxelles
 - Chou frisé
 - Chou rouge
 - Chou-chinois
 - Chou-fleur
 - Chou-rave
 - Cima di Rapa
 - Citrouille
 - Courge
 - Céleri
 - Céleri branche
 - Epinard
 - Fenouil
 - Laitue romaine
 - Maïs
 - Oignon
 - Panais
 - Petit oignon blanc
 - Poireau
 - Poivron
 - Pomme de terre
 - Potiron
 - Radis
 - Radis long
 - Salsifis
 - Topinambour

Fruits:
---------------------------
 - Ananas
 - Avocat
 - Banane
 - Citron
 - Coing
 - Figue fraîche
 - Fraise
 - Fruit de la passion
 - Groseille
 - Kaki
 - Kiwi
 - Litchi
 - Mandarine
 - Mangue
 - Marron
 - Noisette
 - Noix
 - Papaye
 - Poire
 - Pomme
 - Prune
 - Quetsche
 - Raisin
 - Tomate
 - fraise des bois

Repost 0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 14:44

Petite chanson inventée pour ma Kéliah ; A chanter sur l’air d’une souris verte.

 

61582_1632523059061_1416196817_31733655_3190539_n.jpg

Une Kéliah bleue qui courrait parterre

Je l’attrape par les fesses

Je la mets dans son écharpe.

Son papa me dit

Roule-la comme ça

Roule-la comme-ci

Ça fera un p’tit bébé joli !

 

Je la mets dans son berceau,

Elle me dit qu’il et pas beau.

Je la mets dans mon grand lit,

Elle me fait quelques pipis

Je l’attache dans mon dos…

Elle me fait un gros dodo !

 

12295_1321258163949_1605679205_762377_7302536_n.jpg

 

Repost 0
Published by sarah - dans chantons !
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 13:52

panierdelegumes.jpg

 

Légumes :

 

Artichaut

Aubergine

Bette

Betterave rouge

Brocoli

Carotte

Chou Romanesco

Chou blanc

Chou de Bruxelles

Chou frisé

Chou rouge

Chou-chinois

Chou-fleur

Chou-rave

Cima di Rapa

Citrouille

Concombre

Courge

Courgette

Céleri

Céleri branche

Epinard

Fenouil

Haricot

Laitue romaine

Maïs

Navet

Oignon

Panais

Petit oignon blanc

Poireau

Poivron

Pomme de terre

Potiron

Pâtisson

Radis

Radis long

 

Fruits :

 

Ananas

Avocat

Banane

Citron

Coing

Figue fraîche

Fraise

Framboise

Fruit de la passion

Groseille

Groseille à maquereau

Kiwi

Litchi

Mangue

Marron

Melon

Mirabelle

Myrtille

Mûre

Nectarine

Noisette

Noix

Papaye

Pastèque

Poire

Prune

Pêche

Quetsche

Raisin

Reine-claude

Tomate

Tomate Peretti

Tomate charnue

Fraise des bois

Repost 0
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 13:46

2515180.jpg

 

Légumes

 

Ail

Artichaut

Aubergine

Bette

Betterave rouge

Brocoli

Carotte

Catalonia

Chou Romanesco

Chou blanc

Chou de Bruxelles

Chou frisé

Chou rouge

Chou-chinois

Chou-fleur

Chou-rave

Cima di Rapa

Concombre

Courge

Courgette

Céleri

Céleri branche

Epinard

Fenouil

Haricot

Laitue romaine

Maïs

Navet

Oignon

Petit oignon blanc

Poivron

Pomme de terre

Potiron

Pâtisson

Radis

Radis long

 

Fruits

 

Abricot

Airelle

Ananas

Avocat

Banane

Cassis

Cerise

Citron

Figue fraîche

Fraise

Framboise

Fruit de la passion

Groseille

Groseille à maquereau

Kiwi

Litchi

Mangue

Marron

Melon

Mirabelle

Myrtille

Mûre

Nectarine

Noisette

Papaye

Pastèque

Poire

Prune

Pêche

Quetsche

Reine-claude

Tomate

Tomate Peretti

Tomate charnue

Fraise des bois

Repost 0