Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de sarah
  • Le blog de sarah
  • : le bonheur pur et simple avec le maternage.
  • Contact

Profil

  • sarah
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.

http://www.deezer.com/album/262439         

Recherche

4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 17:15

 

Le placenta, organe qui connecte physiquement et biologiquement le bébé  à la paroi utérine. Il apporte l'eau et les nutriments  dont il a besoin. Il évacue aussi ses déchets. Symbolique de frère du nouveau-né dans de nombreuses des sociétés traditionnelles, le placenta est aussi l’objet de divers rituels en occident.

 

 

 

Certaines sociétés accordent au placenta un statut spécifique étant donné qu'il a été un organe vital du bébé pendant tant de mois. Il existe une coutume consistant à enterrer le placenta en un lieu qui possède le plus souvent une signification particulière. Certains plantent également sur le même emplacement un arbre, qui grandira avec bébé. Il est dit dans certaines cultures que le placenta est le frère jumeau de l’enfant qui vient de naitre et que le séjour passé dans le ventre maternel a établit un lien qui se maintiendra pendant toute la vie de l’enfant.

 

Dans d'autres populations, il est préparé puis mangé cérémoniellement par la famille du nouveau-né. Placenta signifie gâteau en latin et en allemand le mot est encore plus explicite : mutterkuchen, qu'on peut traduire par « gâteau de la mère ».

Le placenta est riche en vitamines et hormones, dont en prostaglandines et ocytocines qui favorisent à la fois la rétractation post-partum de l'utérus et la montée laiteuse. Réduit la douleur consécutive à l'accouchement, aide à prévenir la dépression post-natale. Et c’est donc pour ces critères que certaines femmes consomment un peu de leur placenta après l’accouchement.
 

On peut le préparer :

  • en smoothie : Découpez un morceau de placenta et le mixer avec des fruits de saison et du miel.
  • En milkshake : Un morceau de placenta mixé avec du sorbet et du lait d’avoine
  • En tisane : Vous pouvez laisser infuser un morceau de placenta avec par exemple des fleurs de camomille ou des feuilles de verveine.

 

 

Certaines familles accordent des vertus médicinales au placenta et s’en serve à des fins thérapeutiques pour la maman et l’enfant :

Isotropie placentaire homéopathique : (à faire soi même ou à faire faire par un laboratoire étranger, car c’est devenu interdit en France):

  • prélever un petit cube de placenta, le rincer et le mettre à macérer dans de l'alcool blanc à 90° dilué à 20% dans de l'eau distillée (achetable dans certaines pharmacies), à température ambiante et à la lumière minimum 2 jours.
  • mouiller les parois d'un flacon de 500ml avec le liquide obtenu (garder le morceau de placenta dans le reste de liquide à l'obscurité pour en refaire plus tard) et vider le surplus.
  • remplir au 1/3 le flacon avec de l'eau distillée  et secouer une centaine de fois (1ère dilution) puis vider le surplus.
  •  remplir de nouveau à 1/3 et secouer 100 fois (2ème dilution) puis vider  
  •  ...jusqu'à la 9ème dilution (9CH) que l'on garde.  
  • stabiliser avec 10% d'alcool à 90°.

 

Indications :

Pour la maman :

  • récupération rapide de la vitalité  après l’accouchement,
  •  remise en place rapide des organes,
  • montée optimum de lait,
  • éviter les engorgements et les lymphangites,
  • éviter la dépression post-partum (« baby-blues »)
  •  permettre la reprise de l’allaitement suite à une interruption forcée,
  •  favoriser une reprise de la production de lait si celle-ci a diminué,
  •  prévenir le vieillissement cellulaire statistique qui fait
    suite à l’accouchement dans les mois qui suivent,
  • atténuer la chute des cheveux, courante après accouchement,
  • désintoxication de la péridurale et de l’ocytocine.

Pour le bébé :

Il convient  jusqu’à l’âge de 7 ans en cas de :

  • Gastro-entérite
  •  Toxicose
  •  Forte fièvre – maladies virales
  • Forte bronchite – bronchiolite
  • Otite – Mastoïdite – Méningite
  • Et tous problèmes de baisse de défenses immunitaires ou de maladies
    chroniques résistant aux traitements classiques.

Autre recette :

1/6 d'alcool à 90 °
5/6 d'eau minérale
3 dés à coudre du placenta

la posologie:

20 gouttes 2 fois par jour pour la maman dans les premiers jours (environ 5 ou 6 )

20 gouttes toutes les 3 h pour le bébé en cas de nécessité uniquement
otite, gastro, bronchiolite ou bronchite grave, maladies virales graves, maladies auto immunes.

 

Empreinte de placenta : réaliser une telle empreinte pour avoir un arbre de vie comme souvenir de la naissance de son enfant.
En pratique, pour réaliser une empreinte de placenta :

On peut utiliser le sang pour faire l'empreinte ou bien essuyer le placenta et utiliser de la peinture. Il faut faire attention à ce qu'il n'y ait ni trop ni trop peu de liquide pour la réalisation de l'empreinte qui se fera sur du papier pour aquarelle ou tout autre support de même type. Soit on dispose le placenta sur un support et on l'arrange pour qu'il ressemble à un arbre avant de poser une feuille dessus en appuyant doucement partout pour que toute la surface marque, soit on le pose directement sur la feuille.

 On peut faire plusieurs empreintes avec le placenta.
 

imgname--placentart et autres usages du placenta 1---502267

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by sarah - dans Accouchement
commenter cet article

commentaires

Marlene 10/12/2016 23:24

Bonjour,
J'aimerais beaucoup réaliser l'isothropie placentaire, mais je ne sais pas comment mesurer les 20% d'eau distillée puis les 10% d'alcool à 90° dont tu parles... Comment faire pour être précise ? Avec un verre doseur, une cuillère à soupe ? Merci :)

sarah 11/12/2016 01:39

Le mieux c'est d'utiliser une balance de precision voir de cuisine. ..

jouet 22/05/2015 17:06

L'arbre qui était au dessus du placenta est mort!! Est-ce un mauvais présage?

sarah 18/09/2015 15:57

Non absolument pas!

didoune 26/12/2010 21:44


bonsoir, je me promène sur ton site et suis étonnée de cet article sur les usages méconnus du placenta!!! Le smoothie me tente bien et je retiens la recette....je ne connais pas encore la joie
d'être maman, mais moi aussi, j'ai mes petits fortifiants naturels : je me suis récemment acheté un dessicateur et je me fabrique des bouillons Kub avec mes crottes de nez....c'est aux petits
oignons!
a bientôt, de passage sur ton blog!