Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de sarah
  • Le blog de sarah
  • : le bonheur pur et simple avec le maternage.
  • Contact

Profil

  • sarah
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.

http://www.deezer.com/album/262439         

Recherche

8 août 2010 7 08 /08 /août /2010 11:52

 

  016.jpg

 

Nous utilisons quotidiennement des produits cosmétiques, des produits d’hygiène et de soin qui sont directement appliqués sur notre peau. Certains composants peuvent être néfastes à notre peau et même nuisibles à la santé comme à l’environnement. Il est donc important de savoir les reconnaître afin de les éviter.

Il n’est pas toujours évident de savoir si tel ou tel produit ne possède pas de composants néfastes tant leurs dénominations peuvent être différentes. Voici une liste de substances qu’il faut éviter :

 

LES HUILES MINÉRALES ET LES DÉRIVÉS PÉTROCHIMIQUES :

 

Exemple : la paraffine.

Ces ingrédients, issus du pétrole et non biodégradables, ne sont pas assimilés par notre peau. Ils créent un film en surface qui empêche la peau de respirer. Ils peuvent créer des irritations cutanées.

 

Noms portés sur les emballages  : Paraffinum liquidum, petrolatum, microcristàllïn, wax, ozobkéritê…

 

Alternative écologique : les huiles et les beurres végétales.

 

 

LES HUILES DE SILICONE ET DÉRIVÉS :

 

Exemple : le dimethicone

 

Elles ont le défaut d'être très peu biodégradables donc nocives pour l'environnement et indirectement pour notre santé.

 

Noms portés sur les emballages: Dimethicone, cyclomethicone, cyclopentasiloxane, cyclohexasiloxane, dimethiconol, dimethicone copolyol, PEG-12 dimethicone...

 

Il n’y a pas d’alternative écologique pour ces huiles car leur utilisation n’est pas nécessaire.

 

EMULSIONNANTS INDESIRABLES :

 

Exemple : les PEG

 

En cosmétique, les fabricants utilisent ces composants pour faire émulsionner un mélange eau huile. Ils permettent à ces deux phases de rester liées entre elles. Le résultat est obtenu par éthoxylation, c’est-à-dire avec l’aide de gaz toxiques très polluants qui servent également à faire des armes chimiques. Ce produit est un danger pour la peau et extrêmement toxique pour l’environnement.

 

Noms portés sur les emballages : PEG (polyethylène glycol) et PPG (polypropylene glycol), Laureth-7, Ceteareth-20...

 

Alternative écologique : Les substances non-ethoxilées, la cire d’abeille.

 

LES AGENTS MOUSSANTS IRRITANTS :

 

Exemple : le sodium Laureth sulfate et sodium Lauryl sulfate.

 

Ces détergents de synthèse sont utilisés dans les shampooings, les gels douches, les bains moussants et les dentifrices pour leur pouvoir dégraissant et moussant. Ils sont très agressifs et bien trop décapant pour la peau ; ils la dessèchent, l'irritent et peuvent être responsables de graves allergies autant au niveau de la peau, que du cuir chevelu, des yeux et des muqueuses.

 

Noms portés sur les emballages : Sodium laureth sulfate.

 

Alternative écologique : le lauryl-sulfate et le disodium-laureth-sulfate, qui sont tirés tous deux de l'huile de coco ou de palme, ou encore la bétaine, composant du beurre de coco. Ces produits sont doux pour la peau et biodégradable.

 

LES CONSERVATEUR INDESIRABLES :

 

Exemple : les parabens, le phénoxyethanol.

 

Ils sont suspectés d'être à l'origine de certaines maladies et d’allergies. Ils ne sont pas indispensables et on peut très bien les remplacer.

 

Noms portés sur les emballages : Methylparaben, Ethylparaben, Chlorophénisen, Propylparaben, Butylparaben, Isobutylparaben, Chloroisothiazolinone, BHT (butylthydroxytoluène), Phénoxyéthanol (éther de glycol)…

Alternative écologique : les Huiles Essentielles, l’extrait de pépins de pamplemousse, la vitamine E et le Propolis.

 

LES COMPOSANTS DES PARFUMS :

 

Exemple : les muscs synthétiques et les phtalates.

 

Les muscs synthétiques sont des amplificateurs de parfum. Ils peuvent se concentrer dans les tissus et interférer avec notre système hormonal. Ces substances odorantes artificielles se fixent dans les tissus humains et l'enquête de Greenpeace de février 2005 a démontré leur présence dans le lait maternel et/ou les tissus embryonnaires.

 

Les phtalates, quant à eux, sont utilisés comme solvant ou pour dénaturer l'alcool dans les parfums. Ils sont considérés comme très toxiques. Présents dans le vernis à ongles, les laques de coiffage et les déodorants, il a été démontré qu’ils peuvent endommager le foie, les reins et les poumons.

Noms portés sur les emballages : DEHP, DBP, DINP, DIDP et BBP…

Il n’y a pas d’alternative écologique pour les phtalates.

 

ANTI-TRANSPIRANT :

 

Exemple : les sels d’aluminium.

 

Ces produits sont utilisés pour empêcher la sueur de perler à la surface de la peau. Les sels d'aluminium bouchent les canaux de sécrétion des glandes sudoripares et peuvent créer des réactions inflammatoires. Ils sont également soupçonnés d’être une des causes du déclenchement de la maladie d’Alzheimer.

Noms portés sur l’emballage : sel d’aluminium.

Alternative écologique : le farnesol (composant naturel des Huiles Essentielles), le citrate triéthylique (acide citrique provenant du jus de griotte ou de groseille) et la pierre d’alun.

 

 

 

 

Afin d’être sûr d’utiliser un produit sain, sans avoir à décortiquer les étiquettes, le meilleur moyen reste d’acheter des cosmétiques issus de l’agriculture biologique ou encore de les fabriquer soi-même avec des matières premières également estampillées bio.

 

 

Repost 0
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 04:37

legumes26.jpg

 

Légumes:
---------------------------
- Ail
- Artichaut
- Aubergine
- Bette
- Betterave rouge
- Brocoli
- Carotte
- Chou Romanesco
- Chou blanc
- Chou frisé
- Chou rouge
- Chou-chinois
- Chou-fleur
- Chou-rave
- Concombre
- Courgette
- Céleri
- Céleri branche
- Epinard
- Fenouil
- Haricot
- Laitue romaine
- Mâche
- Navet
- Oignon
- Petit oignon blanc
- Pois mange-tout
- Poivron
- Pomme de terre
- Potiron
- Radis
- Radis long
- petit pois
 

fruits-ete-2783369ukdfs_1370.jpg

 

Fruits  :
---------------------------
- Abricot
- Airelle
- Ananas
- Avocat
- Banane
- Cassis
- Cerise
- Citron
- Fraise
- Framboise
- Fruit de la passion
- Groseille
- Kiwi
- Litchi
- Mangue
- Melon
- Myrtille
- Mure
- Nectarine
- Papaye
- Pastèque
- Prune
- Pêche
- Quetsche
- Tomate
- Tomate Peretti
- Tomate charnue
- fraise des bois

Repost 0
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 11:22

 Cela va faire trois semaines que nous a rejoins, petit bout d'homme, petit toi de ton papa et de moi...je n'ai pas vraiment envie d'écrire le récit de ta naissance ,mettre des mots sur ce que nous avons vécu tous les trois, c'est reconnaitre que ce n'était pas un rêve mais la réalité et c'est dur...Mais le temps passe et même si les souvenirs seront toujours gravés, si je ne pose pas des mots sur ce 19 mai, j'oublierais les détails qui font partis de ta naissance!
 
Depuis le début de cette grossesse, je suis suivie par une sage femme à domicile en vue d'accoucher à la maison, projet réfléchi en couple pour ton bien et le notre, parce que nous en avons envie, besoin. Une fois par mois, nous allons a Lyon rencontrer celle qui nous permettra d'accoucher comme nous le souhaitons.
Début mai, ca y est tu peux venir, avant ca aurait été trop tôt et nous aurions du aller à la maternité...Mais tu n'es prévu que pour fin mai mon petit bébé surprise et même si tu fais sentir, particulièrement la nuit avec des faux travails et des insomnies, tu sembles bien en moi!
 
17mai, nous organisons avec l'association une balade, je ne le sais pas mais quand ta grande sœur s'endort dans mon dos, ce sera la dernière fois que je la porterais ainsi en t'ayant dans mon bidou! Je passe derrière une nuit difficile, j'arrive seulement à dormir deux heures...
18 mai, c'est mon anniversaire, ce serait rigolo que tu viennes le même jour que moi mais je suis trop fatiguée pour y songer. Je passe la journée seule, ta grande sœur est chez tes grands parents pour que je puisse me reposer. Le soir, je me couche tôt et j'arrive a dormir 5 heures d'affilée, que ca fait du bien! Il est trois heures, je paresse au lit puis à 4heures, je m'ennuie et je viens sur l'ordi pour me changer les idées! Tiens à 5heures, j'ai quelques contractions ,encore un faux travail? La seule différence pour l'instant est que je me sens en pleine forme! Elles sont tout a fait gérables mais douloureuses. A 6heures, je réveille ton papa pour lui dire qu'il n'ira surement pas au travail aujourd'hui et j'appelle tatie Steph pour qu'elle se prépare à venir chercher Emma.
 Je crois que c'est là que j'ai pris conscience que tu allais naître aujourd'hui...Les contractions étaient douloureuses mais l'espace entre étaient suffisants pour que je puisse me reprendre. Je vais sous la douche où j'y passe un bon quart d'heure, l'eau chaude me fait énormément de bien, je masse mon bidou en pensant que bientôt je ne l'aurais plus...mais que je saurais si ce bébé est un petit garçon ou une petite fille. Ma présence dans la salle de bains a réveillé emma, elle prend son biberon à coté de moi, dernier instant d'enfant unique avec sa maman...J'appelle la sage femme et lui laisse un message sur son répondeur.
 6h30: Ma soeur est là, j'ai expliqué à Emma qu'elle devait aller avec sa tatie et qu'elle reviendrait quand bébé serait né. Je la trouve très zen, comme si elle comprenait. Ma sœur par contre ne semble pas croire que je l'appellerais tout à l'heure pour la naissance? A-t-elle l'impression que je ne souffre pas assez ?
 Geoffrey est prêt, il est habillé et s'occupe de la piscine dès qu'Emma passe la porte.Ca y est nous sommes tous les deux .Dur, dur de remplir cette grande piscine, nous essayons plusieurs techniques pour aller plus vite, heureusement que nous l'avions gonflé à l'avance! J’aide Geoffrey à mettre l'eau et en même temps, je gère mes contractions en poussant des sortes de cris qui font rire le papa! Je m'appuie contre le mur, je m'assoie sur le ballon...Avant de rentrer dans la piscine d'eau chaude (j'avais à ce moment là, une envie de me plonger dans une eau très chaude, l'impression que cette chaleur allait me faire du bien, me soulager) ,je vais mettre de la musique sur l'ordinateur.Je me rends compte après coup que je ne l'ai pas entendu, pas écouté, je n'en ai pas eu envie et je suis bien contente que l'ordinateur se soit mis en veille car cela me gonflait!
 Il est 7h15 quand je rentre dans l'eau. Les contractions sont de plus en plus rapprochées, pas forcément plus fortes mais elles me permettant moins de me reprendre entre chaque. Je demande à mon mari de rappeler la sage femme pour lui dire que le travail s'accélère. Elle répond ,elle vient de prendre la route, cela me rassure. Dans la piscine, je crie ma douleur, je n'arrive pas à trouver une position qui me satisfasse vraiment...Je pensais trouver l'eau et la piscine plus bénéfiques, suis assez décue...Geoffrey me donne de temps en temps à boire et il me passe un gant toilette d'eau froide sur le visage. J'appelle ma meilleure amie, Sarah, j'ai besoin de me plaindre, de comprendre où j'en suis,elle est aussi passée par là, elle pourra peut etre me rassurer?Mais les contrations sont trop rapprochées,je n'arrive même pas à lui parler entre mes cris,je passe le téléphone à Geoffrey qui lui dit quelques mots et raccroche.
 Cela doit faire une demie heure que je suis dans cette piscine, je veux sortir j'ai trop chaud, ca me saoule, je ne supporte plus cette douleur, j'ai l'impression de ne plus rien gérer...
 Mon homme a protégé le lit avec des baches, alèses, vieux draps...Je m'y allonge, il me masse le bas du dos,j'essaie de trouver des positions antalgiques en vain.Je lui demande de me masser toujours plus fort, ca me fait du bien. Je lui demande d'appeler une autre sage femme, la copine d'une copine qui avait proposé son réconfort au cas où.Il n'ose pas trop, de peur de la déranger mais devant mon insistance, il comprend que j'en ai besoin. Elle décroche de suite,il lui explique, elle le rassure.Pour elle, l'accouchement avance bien au son qu'elle entend!Geoffrey me rapporte ses mots, ca me fait du bien et même si elle ne peut pas venir car elle travaille, cela me fait du bien d'avoir été entendu...
 8h, j'ai trop chaud...Les baches du lit me font encore plus transpirer, j'ai si mal ,j'en ai marre...Je veux aller sous la douche!Mon homme m'aide et c'est de l'eau froide que je mets sur mon corps.Geoffrey me dit que l'eau est si froide qu'il n'arrive pas à garder ses mains dessous!Moi, je m'en asperges de partout puis je lui passe le jet. Je m'accroche à tout ce que je trouve sous la douche et quand la contraction est trop violente, les avants bras de mon mari porteront la trace de mes faux ongles...Je me plains, j'ai mal, je veux qu'on appelle les pompiers...Il me dit que je suis forte, qu'il croit en moi et que s'il me descend à la maternité, je ne lui pardonnerais pas!De toute façon, je me sens incapable de marcher alors faire un trajet en voiture encore moins!La sage femme n'est toujours pas là, mon homme me rassure, elle sera bientot là,Lyon ce n'est pas si loin!Moi je veux qu'elle arrive ,qu'elle me dise où j'en suis,si je souffre pour rien...Je dis à mon homme que je vais mourir si ca dure encore longtemps comme ca...Il n'est pas stressé par mes mots contrairement à mon premier accouchement. La sage femme lui a souvent expliqué que c'était normal et bon signe.Je vois en lui une grande aide,il est mon coach,il me pousse vers l'avant.J'ai l'impression de sentir la tete mais j'y connais rien en toucher,je ne pense pas du tout que je suis entrain de vivre les dernières minutes de mon accouchement!
 Ca pousse!!Je ne pense même pas à bébé, j'ai l'impression d'avoir juste envie d'aller aux toilettes!Mais non, mon homme me dit qu'il voit la tête!"Ne pousse pas!"Mais je ne pousse pas, je sais que la sage femme nous a demandé de ne pas pousser tant qu'elle n'est pas là.J'appréhende l'expulsion ,souvenir de mon premier accouchement ou il a fallu pousser peu longtemps mais très intensément et ce souvenir de l'écartèlement.Mon homme me demande de sortir de la cabine de douche ,il ne veut pas que j'accouche ici, c'est tellement petit qu'il ne pourra pas vraiment m'aider et surtout ,il ne se voit pas m'aider à rejoindre ensuite le lit avec bébé...Je ne sais pas comment je rejoins la chambre mais je sais que la tête est engagée, je la sens...Arrivée près de mon lit, je m'y appuie contre,me met moitié accroupie moitié à qutre pattes et le bébé tombe!Je n'ai poussé à aucun moment,ce petit être a choisi de sortir seul ,sans douleur et très rapidement.Il est rattrapé par son papa ,au vol presque, à quelques centimètres du carrelage.Mon homme le dépose sur le lit, nous ne pouvons louper que c'est un petit garçon ,il me semble si petit.Il est tout blanc de vernix et rouge de sang,il pousse un petit cri ,nous pleurons...Tant d'émotions dans cette naissance, je pleure en disant à mon mari que nous l'avons fait tout seul...Nous regardons l'heure ,il est 8h20 sur le réveil.
 Je m'allonge sur le lit, il me dépose le bébé contre moi et nous recouvre de serviettes. J'ai froid maintenant, je suis trempée de l'eau froide de la douche.Il appelle la sage femme pour lui dire qu'Evan nous a rejoins et que tout va bien.Elle est dans les bouchons. Ce n'est plus important, grâce à elle nous avons vécu mon rêve, celui que j'espérais depuis le début de la grossesse, un accouchement avec une sage femme mais qui n'aurait pas le temps d'arriver...Merci MA!Nous contemplons pendant de longues minutes notre merveille, il est beau, il dort contre
moi...Mais j'ai mal ,encore...J'appelle moi même la sage femme pour lui demander si cela est normal?Oui, mon placenta veut sortir, elle nous donne le feu vert. C'est reparti, mon homme reprend son rôle de coach/sage femme et je pousse.Une légère appréhension de ma part par rapport aux complications éventuelles mais non, tout va bien.Il a légèrement tiré sur le cordon et tout est venu.Je me sens mieux et surtout je peux bouger!Mon homme remet le lit tout propre, je me change,il m'aide.Je m'installe enfin dans le lit, sous ma couette bien au chaud, bébé contre mon corps.Il cherche le sein, le trouve et tête. Souvenirs de mon premier allaitement, papa filme d'émotions...La grande soeur est prévenue, elle ne va pas tarder, la tatie n'en revient pas, déjà?
 9h40,la sage femme arrive. Bébé est encore au sein, je me sens bien, heureuse et zen.Elle s'excuse des bouchons , dans ma tête je les remercie moi ces bouchons!(Après coup, car pendant l'accouchement j'avais l'impression d'avoir besoin d'elle!).Elle examine Evan, il pèse 2.980kg ,poids exact de sa soeur!Elle me regarde pour savoir si j'ai besoin de points.Honnetement, 1h20 après, j'aurais tout fait pour les éviter!Mais non, tout va bien, intact!Emma arrive ,elle ne parle plus, elle vient me faire un bisou puis un a son frère.Elle semble toute intimidée ma pile!Elle reste calme et sage et je savoure le fait d'avoir si rapidement mes deux amours et leur papa près de moi...
 J'ai vécu quelque chose de très fort, j'ai mis d'ailleurs plusieurs jours à oublier cette douleur intense.Mais j'ai connu un accouchement de rêve, celui simplement guidé par mon instinct, rien n'était prémédité...Les émotions sont fortes et amplifiées par le fait de n'avoir vécu ce bonheur que nous trois, les parents et leur bébé dans notre foyer...Nous sommes parfaitement conscients que nous avons pu vivre tout ceci car ce fut un accouchement naturel, rapide et sans souci.Et si c'était à refaire? Nous resignons de suite...Geoffrey dit avoir vécu quelque chose d'unique, il s'est senti utile, sa participation a été immense, de toute façon j'avais besoin de lui, il m'a aidé, je n'aurais pu accoucher sans sa présence, dès qu'il disparaissait de ma vue, j'angoissais...
 Un accouchement est un moment magique, un souvenir inoubliable!Nous avons fais du 19 mai 2010 Notre Evénement, bienvenue Evan...

 

Evan.jpg

 

Elodie, maman d' Emma et d' Evan

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 13:26

sel.jpg

Faire la pâte à sel dans le robot ménager.

 

Ingrédients:

- 1 tasse de sel fin

- 2 tasses de farine

- 3/4 de tasse d'eau chaude du robinet

- 1 cuillère à soupe de glycérine

 

1° Mettre le sel dans le robot avec les lames en plastique

 

2° Ajouter les 2 tasses de farine et enclencher le robot 2 secondes pour mélanger le tout.

 

3° Remplir à 3/4 la tasse d'eau chaude du robinet et diluer dans l'eau la cuillère de glycérine.

On peut également ajouter de la gouache, si on souhaite teinter la pâte dans la masse.

 

4° Ajouter l'eau dans le sel et la farine et enclencher le robot quelques secondes jusqu'à ce que la boule de pâte se forme.

Finir de pétrir à la main, puis avec une petite boule de pâte essuyer les restes à l'intérieur du bol-mélangeur.

 

Conserver dans une boîte en plastique hermétique pendant deux jours. Au delà, la pâte commence à se dégrader, devient grise et molle et les modelages sont moins réussis.

 

5° cuire à 100°en plaçant le modelage sur du papier sulfurisé. Après 1 heure de cuisson enlever le papier sous le modelage et mettre l'objet sur la grille du four, la cuisson sera plus rapide.

Repost 0
Published by sarah - dans jeux
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 12:48

couple-amoureux-nourrisson.jpg

 

Fondée sur la période d'infertilité qui survient naturellement pendant le post-partum, lorsque la femme est aménorrhéique et qu'elle allaite complètement son enfant, cette méthode est fiable à 98% à condition de respecter certains critères :

 

  • Nourrir son enfant au sein, exclusivement.
  • Ne pas avoir eu ses règles depuis l'accouchement
  • Ne pas avoir dépassé le sixième mois après l’accouchement

 

Lorsque le nourrisson tête, la production des hormones nécessaires à l'ovulation est supprimée. Sans ovulation, la grossesse n'est pas possible.

 

 

La femme qui veut recourir à la MAMA doit allaiter :

 

 

  • Tôt après l'accouchement
  • Fréquemment, à la demande et non à une heure fixe (environ 6 à 10 fois par jour.)
  • Sans donner de biberon ni de sucette
  • En évitant les longs intervalles entre les tétées, de jour comme de nuit (pas plus de 6 heures ne doit s'écouler entre 2 tétées).
  • Sans donner de supplément Même en cas de maladie de la mère ou de l'enfant

 

Avantages:

 

 

  • Très efficace. (1 à 2 grossesses pour 100 femmes)
  • Facile à utiliser
  • Commence dès le début du post-partum
  • Ne nécessite pas de fournitures particulières
  • Ne gêne pas les rapports sexuels
  • Sans effets secondaires
  • Présente des avantages pour la santé de la mère et de l'enfant
  • Se fonde sur des pratiques culturelles et religieuses établies
  • Gratuit.

Inconvénients:

 

 

  • S'applique seulement aux femmes qui allaitent  
  • La durée de la méthode est limitée
  • Ne protège pas contre les MST ni le VIH

 

Repost 0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 06:19

Le 4 mai 2010 :
 
10h30 : Ça travaille là-dedans… J'ai plusieurs contractions par jour depuis plusieurs semaines déjà mais zéro douleur. Depuis hier, ce n'est plus la même sensation, douleurs de règles, vraiment pas grand-chose, mais c'est clairement pas les même contractions que ces derniers temps... en fait en y réfléchissant bien, ça ressemble aux 1ères contractions que j'ai eu au tout début du travail pour ma petite n°2.  
J'essaie de pas m'emballer et en même temps faudra que je me décide vite si c'est le grand jour ou pas pour prévenir ma sage-femme à temps cette fois ci.
Quand je me mets debout ça me fait mal… du coup je me rassois, Dim est parti en courses avec Angélina, je me demande si je ne vais pas lui dire de rentrer rapidement...
11h00 : Je l’appelle, il était en chemin… je commence vraiment à y croire !!
12h00 : Plus rien de rien !! Je suis un peu dégoutée, je suis à 4 jours de mon terme et je désespère ! Je n’ai jamais eu de faux travail, dur dur d’y croire pour rien.
15h30 : Quelques contractions mais pas douloureuses… en même temps, je termine de nettoyer mon sol à fond… au grattoir et à quatre pattes… ceci explique peut-être cela lol !!
20h00 : retour des contractions douloureuses pendant le repas… mais qui repartent… snif !
 
Le 5 mai 2010 :
 
06h30 : Et c’est reparti… depuis 5h30 contractions toutes les 10 minutes et elles durent 1 minute, pas fortes, mais elles sont là ! Même questionnement que la veille… ça me saoule !! En plus Dimitri reprend le travail le 8 mai, il faut vraiment que j’accouche maintenant ! On ne pensait vraiment pas que j’irai au bout. Pour mes deux premières filles, j’ai accouché environ 10 jours avant le terme, et en enchainant deux grossesses, je pensais que j’avais encore plus de chance de voir ma petite puce fin avril…  
07h00 : Devinez quoi ?? Plus de contraction… Je suis blasée !
08h00 : Devinez quoi ?? Elles sont de retour… et c’est qui qui va devenir gaga ?? Résolution du jour : c’est mercredi, je vais profiter de mes deux puces… quoi qu’il arrive c’est un de nos derniers jours avant bébé, alors autant en profiter ! On fait des crêpes, des jeux de société, on va se balader, la journée passe vite et je fais à peine attention aux contractions qui vont et viennent… je commence à y être habitué hihihi. Ah quand même une petite nouveauté… contractions dans les reins en prime… euh ca je m’en serais bien passé…  
15h30 : Alors là j’ai confirmation que ça bosse dans mon bidou… je perds le bouchon muqueux, youpi !!! Pour Angélina je l’avais perdu la veille de sa naissance…
20h30 : J’ai comme une impression de déjà-vu : contractions toutes les 10 minutes, mais cette fois je prends du spasfon, si ça agit c’est que ce n’est pas le grand jour… et en effet 1 heure après c’est fini. Ras le bol de tous ces faux espoirs, je commence à stresser, je me demande bien comment je vais faire pour pas appeler ma sage-femme pour
rien ou trop tard… Et avec la fatigue par-dessus (et oui réveillée depuis très tôt ce matin) ça n’aide pas…
22h30 : Au dodo pour un repos bien mérité !
 
Le 6 mai 2010 :
 
03h00 : La nuit fut courte, je suis de nouveau en mode contraction, toutes les 7/8 minutes environ et elles durent 1 minute… et toujours pas douloureuses ! Au bout de 30 minutes, pas de changement, je prends du spasfon… et pendant ce temps Monsieur ronfle mdr !!
05h20 : oh miracle, la spasfon n’a pas fait effet… je décide d’attendre encore une contraction avant d’appeler Francine ma sage-femme… Mais j’ai vraiment peur de la déranger pour rien. Je tremblote de partout, c’est incontrôlable, mélange d’émotion et d’excitation, ça m’avait fait la même chose pour mes autres accouchements… j’espère ne pas me faire une fausse joie !!!!
05h45 : Après avoir finalement attendu plusieurs contractions (et oui toujours très hésitante) je me décide vraiment à l’appeler, si j’appelle trop tard elle va avoir droit aux bouchons sur la route et pourrait bien mettre 2 heures à venir. Je réveille mon chéri… vraiment juste réveillé pour lui dire où j’en suis… je le laisse comater un peu, j’aime bien être tranquille pendant les contractions qui sont toujours très douces. En attendant je papote avec mes copines sur docti :-D
06h00 : Francine est en route… et comme par hasard mes contractions se calment !!! Je lui ai dit que je n’étais vraiment pas sur de moi, mais elle me rassure : le 3ème accouchement est souvent plus long, moi qui ai vécu des naissances relativement rapide (4 heures en moyenne) j’ai du mal à imaginer ça. Et nouveau dilemme, moi qui ne voulait pas demander à combien je suis, là je sais que je ne vais pas avoir le choix, il va bien falloir savoir si le travail a bien commencé ou pas…  
07h00 : Francine est là, et après examen… dilatée a 3cm !! Je suis trop heureuse !!! Enfin c’est le bon jour, après tous ces faux travails je commençais à ne plus y croire. Les contractions sont anarchiques mais elle me dit de ne pas m’inquiéter, ça va repartir. On écoute le cœur de ma puce et nickel, tout va bien pour elle aussi.  
Tatyana, qui d’habitude a le réveil difficile, est déjà debout et habillée… elle a entendu Francine arriver… elle regarde mon gros ventre… dépitée : « Oh je pensais que tu avais accouché » lol !
08h15 : Tatyana est prête à aller à l'école, elle est toute excitée, la pauvre la journée va être longue...  
Angélina prends son petit-déjeuner avec Papa...  
Ma sage-femme finit sa nuit dans le canapé.
Et moi je suis toute joyeuse, les contractions sont pas trop douloureuses, alors je reste devant mon ordi, je tiens mes amis au courant… il n’y a pas que moi qui suit toute excité hihihi !!!
J'espère que ça va pas être trop long et que Johanna nous aura rejointe avant que Tatyana ne rentre de l’école.
Je ne sais pas la fréquence de mes contractions, j'oublie de les noter une fois sur deux.
Comme je vais toujours très bien, j’en profite pour faire le bain d’Angélina… le dernier en tant que petite dernière de la famille :-D  
09h30 : je me goinfre de Pépito pendant que mon chéri me prépare un smoothie, orange, banane et kiwi… miam miam, je vais faire le plein de vitamines et là dans ma tête j’entends la chanson de Rocky mdrr !!
10h15 : Contractions toutes les 5 minutes, ça se rapproche gentiment, mais toujours trèèès facile à gérer ! Depuis qu’elle est arrivée, ma sage-femme me fait prendre des granules d’homéopathie toutes les 30 minutes, ça agit sur le col et les contractions. En attendant je n’ai pas vraiment besoin d’elle, je continue mes papotages et elle tricote. Ah et aussi je vais regarder mon courrier… j’ai reçu le dossier pour la demande de la carte famille nombreuse, arrivé pile poil le bon jour, ça nous fait bien rire.
11h30 : Elle me propose un bain aux huiles essentielles… alors là le méga pied d’enfer !! Je suis tellement détendue que les contractions disparaissent totalement ! Un vrai bonheur ! Je somnole pendant 1 heure. Ça fait du bien d’être chouchoutée. Pendant ce temps, Dimitri fait manger notre petite puce. Depuis le début de la journée elle est adorable, elle essaie de piquer les affaires de Francine dès qu’on a le dos tourné… je suis ravie de l’avoir avec nous, elle me parait si grande en cette journée si spéciale.
13h00 : Angélina est au dodo, mon chéri nous prépare à manger… humm ça sent bon la tartiflette ! Francine me propose de regarder où j’en suis… j’hésite puis accepte… mais j’ai peur que ça n’ait pas bougé, les contractions ne sont pas régulières… mais non ça avance, dilatée a 5cm. J’ai fait la moitié sans avoir trop mal, je suis super contente !!
Les contractions sont un peu plus fortes mais vraiment rien d’atroce. J’ai droit à une petite séance d’acupuncture pour me donner de l’énergie… en même temps je me trouve sacrément en forme alors que je suis réveillée depuis 3 heures du matin !
Et comme pour mon deuxième accouchement, je me demande si je suis zen parce que ça se passe facilement ou si ça se passe facilement parce que je suis zen… Avec le recul, j’imagine que c’est surement un peu des deux.
14h00 : ca va toujours, contractions plus fortes mais je gère toujours, je grimace juste un peu plus.
Là je vais aller me balader un peu au soleil avec Dimitri… histoire de faire d’essayer d’avoir un peu plus de contraction…et de digérer un peu.
15h15 : On revient de notre balade, ça fait du bien un peu de soleil... contractions plus douloureuses, je devais m'arrêter de marcher, mais ça va quand même... déjà 12h de contraction mais j'ai rien vu passer! Moi qui étais habituée à des accouchements express. Je continue de marcher mais dans l’appartement. De temps en temps je descends et monte plusieurs fois les escaliers, je vais aussi sur le ballon, ça fait du bien, je ne sens plus les douleurs dans le dos qui me font souffrir depuis plusieurs mois déjà… l’heure de l’école approche et j’ai vraiment envie d’accoucher avant.
16h00 : Angélina se réveille tranquillement, moi toujours pareil, je me demande si je vais arriver à faire sortir Johanna un jour ! Francine commence à s’activer dans la chambre, elle prépare notre salle de naissance… Dimitri lui demande si elle pense que c’est pour bientôt, elle lui répond : « Regarde ta femme… tu ne trouves pas qu’elle a changé de tête ?? ». Lui qui me regarde bien : « Ah oui t’as raison !! ». Moi je n’ai pas l’impression d’avoir changé depuis ce matin, je suis juste plus dans ma bulle pendant les contractions qui sont de plus en plus douloureuses mais c’est toujours facile à gérer. Je demande a Francine de voir où j’en suis, Tatyana arrive dans 30/40 minutes et je pense que la pauvre va être déçue en rentrant … Génial je suis dilatée a 8/9 cm !!! Je sens que la puce est bien descendue et je n’en reviens pas d’avoir fait tout ce chemin si facilement même si c’était long ! A chaque contraction je me mets à quatre pattes sur le lit… et à un moment je sens que ça coule… la poche des eaux est rompue je pense ! Je l’avais complètement oublié celle-là mdr !
16h40 : On aperçoit Tatyana à la fenêtre, on lui dit que sa petite sœur est encore au chaud dans mon ventre mais qu’elle sera très bientôt là ! Elle est toute excitée en arrivant à la porte et tout sourire. Dimitri fait goûter les filles, j’explique à Tatyana que dans très peu de temps Bébé sera parmi nous. On en a déjà souvent parlé pendant ma grossesse et je lui demande si elle veut rester avec nous ou si elle préfère partir pendant l’accouchement, sa réponse : « Si tu n’accouches pas maintenant je veux bien partir, si c’est maintenant je veux rester ! » Je suis morte de rire… je lui dis que là c’est sûr et certain je vais accoucher. Elle sait que je risque de faire des bruits bizarres, de crier… mais elle s’en fiche elle veut être là ! Alors c’est d’accord, au moment M elle ira jouer dans sa chambre avec sa petite sœur.
17h00 : Entre chaque contraction, je les rejoints dans la cuisine, je ne veux pas que Tatyana s’inquiète alors je vais la rassurer, je lui montre que je vais bien… et au début des contractions je lui dis… ah attends je reviens j’ai une contraction, et hop je me mets à quatre pattes sur mon lit, ma sage-femme est là et me masse le bas du dos… et je retourne dans la cuisine… sauf que plus ça va et moins j’ai le temps entre chacune d’elle d’y arriver, ça nous fait rire et je dis a Francine que là c’est vraiment tout proche !
17h10 : la douleur s’intensifie, Tatyana et Angélina vont jouer dans la chambre, on les appellera pour venir voir leur sœur ! Tatyana est super contente, elle m’épate, elle trépigne d’impatience et n’est pas du tout inquiète… on se croirait a Noël juste avant d’ouvrir les cadeaux mdr !
Me voilà de retour dans la chambre, je suis à quatre pattes en travers de notre lit, Dimitri est devant moi et Francine derrière. Les contractions sont maintenant intenses et très rapprochées… ce n’est pas trop tôt… et surprise… cette fois je perds vraiment les eaux, tout à l’heure c’était juste une fissure !! Je suis dans un état second, mais avec un sourire énorme sur les lèvres, je sais que je vis mes dernières minutes avec mon gros ventre, que dans très peu de temps je vais enfin découvrir la bouille de ma chérie, en plus les grandes sœurs sont tout prêt !!! Je pense très fort à mon bébé qui entame sa descente, et je sens que ça pousse, quelle sensation unique !!! Mais je sens aussi que ça ne sera pas aussi facile que pour ces grandes sœurs qui étaient sorties très rapidement en 2 poussées, là c’est bien différent, et je m’y attendais un peu, elle est restée en moi 1 semaine de plus que les filles, elle a eu le temps de bien grossir ! Mais il va bien falloir la faire sortir, heureusement que Francine est là, elle me « coache », m’encourage, et moi je pousse, je pousse comme jamais, Dimitri me regarde et j’arrive encore à lui sourire malgré tout, je sens mon périnée qui s’étire comme pas possible, je me dis qu’il y aura forcément des « dégâts » à l’arrivée, mais tant pis, j’ai peur d’être déchirée mais la sensation est trop forte, je continue de pousser de toutes mes forces !! Je ne crie pas vraiment, des sons rauques, incontrôlables sortent de ma bouche, je l’appelle : « Allez viens mon bébé, viens voir Maman. Ca fait trop longtemps que je t’attends !!! » Et je sens enfin sa tête qui sort, je vois ses grosses joues a bisous, elle est magnifique, je pleure de joie, je sais que ce n’est pas fini mais de la voir me donne les dernières forces dont j’ai besoin pour que le reste de son « petit » corps suive… je suis maintenant à genou, je tiens sa tête dans mes mains et je pousse de nouveau plusieurs fois, ça me parait une éternité, et ça y est, enfin elle est dans mes bras, il est 17h20 !!! Elle ne crie pas tout de suite, Francine me dit de ne pas m’inquiéter, que ma fille va bien… elle est belle comme un cœur, toute potelée, je la contemple, je la caresse et je la sens… aaahh cette odeur… à cet instant je me remémore aussi la naissance des grandes sœurs, cette délicieuse odeur est la même… je rêverais d’avoir une petite boite pour l’emprisonner et pouvoir ressentir ca a tout moment… même si on ne l’oublie jamais ;-) Papa fait connaissance avec sa puce, il voit aussi que ce n’est pas une crevette lol !
Je supplie Dimitri de vite allez chercher les filles, Francine m’aide à m’allonger, elle nous recouvre… et ça y est nous sommes réunis tous les cinq, Tatyana est aux anges devant sa nouvelle petite sœur et Angélina est très intrigué par ce petit bébé tout mouillé qui n’était pas là tout à l’heure… c’est adorable… Le cordon a cessé de battre, Dimitri le coupe, Tatyana regarde de près, c’est énorme qu’elle puisse assister à tout ça, voir sa petite sœur dès ses premières minutes de vie encore « attachée » à sa maman !
Francine nous laisse profiter de ce nouveau bonheur… «Certains moments ont un goût d’éternité »… c’est exactement cette sensation que je ressens à ce moment-là, je photographie dans ma tête chaque instant… Je ne veux rien oublier !!  
Les filles retournent à leurs occupations, Francine reviens près de moi, le placenta est toujours en moi. Elle tire un peu sur le cordon, il ne tient plus à grand-chose, je pousse un peu et il est dehors. Je lui demande si je suis déchirée… et non, je n’en reviens pas, même pas une égratignure… j’ai un périnée de compèt’ mdr ! ! Tension parfaite, bref tout va bien ! On pèse mon petit cœur… 3kg800 !!
Francine repartira vers 19h, je la remercie pour cette journée magnifique. Heureusement que des sages-femmes comme elle ont encore l’envie de pouvoir offrir un accompagnement humain pendant 9 mois et une naissance aussi douce et respectueuse.
Ca y est, j’ai encore vécu une naissance parfaite, différente car bien longue, mais je n’ai souffert qu’à la fin, j’ai vraiment beaucoup de chance.

 

johanna.jpg

 

Aurore, maman de 3 filles.

Repost 0
3 juin 2010 4 03 /06 /juin /2010 14:32

recolte-riz.jpg

 

Préparation :

 

Rincer 4 cs de riz, y ajouter de l'eau (environ un grand verre).

 

Laisser tremper au moins 4 heures (au frais de préférence).

 

Jeter l'eau de trempage.

 

Mettre dans une casserole le riz et 1340 g. d'eau .

 

Faire bouillir et prolonger la cuisson en tournant 10 minutes environ.

 

Laisser reposer ¼ heure.

 

Mixer.

 

Filtrer au travers d'une passoire.

 

 

 Si ce lait vous semble trop épais, rajouter un peu d'eau et mélanger.

 

 

 

Ce lait est moins bon que le lait de riz commercialisé qui est très difficile à imiter, il n'est vraiment pas idéal, non plus dans un café ou un thé. Par contre, il peut s'utiliser dans de nombreuses recettes, sucrées ou salées, froides et chaudes, en substitution du lait de vache. Cuisiné, il convient bien aux mets salés car son goût est assez neutre : crêpes, béchamel, flan, crème, sauce, gâteau de semoule,  gratin dauphinois...

Autre avantage son coût : avec 1 kg de riz  et de l'eau, on fabrique environ 24 litres de lait de riz !

 

Repost 0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 06:01

fruit-legume-3002003.jpg

 

55 Légumes du mois de juin :
---------------------------
 - Ail
 - Artichaut
 - Asperge blanche
 - Asperge verte
 - Aubergine
 - Bette
 - Betterave rouge
 - Brocoli
 - Carotte
 - Chou Romanesco
 - Chou blanc
 - Chou frisé
 - Chou rouge
 - Chou-chinois
 - Chou-fleur
 - Chou-rave
 - Concombre
 - Courgette
 - Céleri branche
 - Epinard
 - Fenouil
 - Haricot
 - Laitue romaine
 - Navet
 - Oignon
 - Petit oignon blanc
 - Pois mange-tout
 - Poivron
 - Pomme de terre
 - Radis
 - Radis long
 - Rhubarbe
 - petit pois

Fruits du mois de juin :
---------------------------
 - Ananas
 - Avocat
 - Banane
 - Cerise
 - Citron
 - Fraise
 - Framboise
 - Fruit de la passion
 - Kiwi
 - Litchi
 - Mangue
 - Melon
 - Nectarine
 - Orange
 - Papaye
 - Pastèque
 - Prune
 - Pêche
 - Tomate
 - Tomate Peretti
 - Tomate charnue

Repost 0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 10:07

candi.jpg 

 

Voici Candice, graphiste et créatrice de « KANDOUX », des peluches très rigolotes, faites maison avec talent, amour et humour !!

 

Admirez le talent !

 

candice-1.jpg

 

candice-3.jpg

 

candice-4.jpg

 

 

candice-2.jpg

 

 

candice0.jpg

 

 

http://kandoux.com/galerie

Repost 0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 06:26
  • 1/2 tasse de fécule de maïs (maïzena).

 

  • 3 Cs de sucre.

 

  • 2 tasses d'eau froide.

 

  • Du colorant alimentaire.

 

  • Liquide vaisselle.

 


Dans une casserole, délayer la fécule de maïs et le sucre dans l'eau froide jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de grumeau.  

Porter le mélange à ébullition et le laisser mijoter jusqu'à ce qu'il ait la consistance d'une sauce.

 

Ajoutez, hors du feu  1 giclée de liquide vaisselle et du colorant alimentaire.

 

 
Laisser refroidir complètement.

 

29092_1377981021985_1605679205_884411_1128122_n.jpg

Repost 0
Published by sarah - dans jeux
commenter cet article