Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de sarah
  • Le blog de sarah
  • : le bonheur pur et simple avec le maternage.
  • Contact

Profil

  • sarah
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.

http://www.deezer.com/album/262439         

Recherche

4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 09:40

 

huile.jpg 

 

amandier.jpg  Amande douce :

 

  • Apaisante
  • Adoucissante
  • Réparatrice
  • Assouplissante
  • Nourrissante
  • Emolliente
  • Fortifiante

 

Riche en acide gras insaturés, contient des vitamines A et E. Idéale pour les gerçures des seins et des mains, merveilleuse pour les peaux irritées et sèches. Cependant elle présente un risque d’allergie, faire un essai dans le pli du coude et ne pas utiliser si il existe des allergies aux fruits à coque dans la famille.

 

 

argan2.jpg  Argan :

 

  • Régénérante
  • Restructurante
  • Nourrissante
  • Assouplissante
  • Adoucissante
  • Cicatrisante
  • Raffermissante

 

Contient une grande quantité d’insaponifiables, ainsi que de vitamine E. Elle est idéale pour les peaux très sèches, déshydratées, ridées et pour les brûlures et les cicatrices.

 

 

avocatier.jpg  Avocat :

 

  • Anti-âge
  • Régénérante
  • Restructurante
  • Hydratante
  • Adoucissante
  • Fortifiantes

 

Contient des vitamines A B C D E et PP. Cette huile très pénétrante convient parfaitement aux peaux ridées, desséchées vergeturées ainsi qu’aux cheveux secs et ternes. Elle est adaptée aux zones fragiles telles que le contour des yeux ou décolleté.

 

 

_baobab.jpg  Baobab :

 

  • Adoucissante
  • Réparatrice
  • Emolliente
  • Hydratante
  • Nourrissante
  • Anti-âge

 

Huile idéale pour traiter les infections de la peau (eczéma, psoriasis et petites irritations) ainsi que pour prévenir les vergetures. Réputées pour le soin des cheveux, elle protège la fibre capillaire et apporte brillance et souplesse aux cheveux secs.

 

 

bourrache.jpg  Bourrache :

 

  • Revitalisante
  • Protectrice
  • Régénérante
  • Anti-âge
  • Assouplissante

 

Riche en vitamines A D E K, huile idéale pour les peaux dévitalisées, sèches et fatiguées. Elle renforce les ongles et cheveux cassants. (S’utilise aussi par voie interne sous forme de gélules.)

 

 

chanvre.jpg  Chanvre :

 

  • Adoucissante
  • Restructurante
  • Fortifiante
  • Hydratante

 

Huile sèche  très pénétrante, idéale pour tous types de peaux. Elle est appréciée des hommes car pas grasse.

 

 

cocotier_noix_de_coco_01.jpg  Coco

 

  • Protectrice
  • Emolliente
  • Régénérante
  • Hydratante
  • Assouplissante

 

Recommandée pour les peaux sensibles et les zones fragiles comme les paupières. S’emploie aussi sur les cheveux pour leurs apporte brillance et vigueur.

 

 

134428-1259428977-4.jpg  Germe de blé

 

  • Nourrissante
  • Réparatrice
  • Régénérante
  • Anti-âge

 

Grande source de vitamine E, riche en acide gras essentielle, protéines et minéraux. Idéale pour les peaux sèches, desquamées et matures.

 

 

jojoba.jpg  Jojoba :

 

  • Calmante
  • Assouplissante
  • Hydratante
  • Adoucissante
  • Revitalisante
  • Nourrissante
  • Régule le sébum
  • Filtre solaire indice 5

 

Avec 97% d'esters cireux, ce n'est pas une huile mais une cire liquide. Son toucher non gras et sa haute teneur en insaponifiables (environ 50%), la rendent très intéressante en cosmétique. Sa texture et sa composition se rapprochent du sébum humain.  Elle régule le flux de sébum des peaux grasses et est donc employée avec succès contre l'acné.
Vos cheveux bénéficieront aussi des ses bienfaits : elle les fortifie, les rend plus épais, leur donne brillance et souplesse (cheveux secs et cassants), traite l'hypersécrétion séborrhéique (cheveux gras, pellicules), favorise leur repousse.

 

 

macadamia.jpg  Macadamia :

 

  • Restructurante
  • Nourrissante
  • Protectrice
  • Adoucissante
  • Apaisante
  • Tonifie
  • cicatrisante

 

Huile sèche inodore facilement absorbée par la peau. Elle a un effet restructurant qui renforce le film formé par les lipides au niveau de la peau et améliore son hydratation. Très efficace dans les soins des peaux fragiles. Idéale contre les vergetures.

 

 

cumin-noir.jpg  Nigelle (ou cumin noir)

 

  • fortifiante
  • purifiante
  • assouplissante
  • revitalisante
  • protectrice
  • anti-infectieuse cutanée

 

Elle est bénéfique en cas de plaies, eczéma, psoriasis, gerçures, coups de soleil. Son action anti-inflammatoire permet de lutter contre les phénomènes oxydatifs qui accompagne la stase veineuse.

 

 

130609_noisetier.jpg  Noisette :

 

  • apaisante
  • adoucissante
  • pénétrante

 

base de massage très appréciée .

 

 

abricot.jpg  Noyau d’abricot :

 

  • anti-âge
  • rajeunissante
  • nourrissante
  • hydratante
  • régénérante
  • assouplissante
  • tonifiante

 

Très riche en vitamine A et en acide linoléique, c’est l’huile la plus riche en acides polyinsaturés,  très efficace sur les problèmes de peaux atones, flétries, fatiguées, fripées (visage, cou, buste). Grâce à sa texture très légère, très pénétrante, elle est facilement absorbée et ne laisse pas de film gras sur la peau. Elle tonifie l’épiderme et lui redonne de l’éclat. Réputée pour améliorer le teint.

 

 

olivier.jpg  Olive :

 

  • protectrice
  • assouplissante
  • restructurante
  • nourrissante
  • émolliente
  • calmante
  • rafraichissante
  • cicatrisante.

 

Elle s'emploie  en onctions sur les cheveux fragiles et secs, et en bains pour les mains sèches et les ongles cassants, mais aussi sur le corps en massage. C'est une excellente base pour obtenir des macérations de plantes.

 

 

onagre_1024.jpg  Onagre :

 

  • régénératrice
  • anti-age
  • assouplissante
  • revitalisante
  • adoucissante
  • hydratante
  • protectrice

 

Très riche en acides gras essentiels et en vitamines A, E, D.  On observe lors d'applications régulières un ralentissement du processus de vieillissement cutané , ainsi qu'une atténuation des rides.

 

 

Raisin_champagne_2005.jpg  Pépins de raisin :

 

  • régénératrice
  • restructurante
  • réparatrice

 

Très fluide, elle est facilement absorbée par la peau. Riche en vitamine E et acides gras essentiels, elle régénère, restructure les tissus et protège la peau. Elle convient à tous les types peaux.

 

 

rose-musquee.gif  Rose musquée :

 

  • régénératrice
  • cicatrisante
  • hydratante
  • restructurante
  • assouplissante

 

 

De nombreuses recherches et essais laissent apparaître qu'après applications régulières de cette huile sur toute sorte de cicatrices (suite d'opérations chirurgicales, brûlures, accident, hypertrophiées, hyper chromiques), la peau retrouve une texture et une coloration naturelle. Il y a atténuation des rides et même disparition des rides superficielles, ainsi que l'arrêt de leur progression sur les peaux prématurément ridées surtout sur les rides dues au photo vieillissement. De nombreux problèmes dermatologiques sont améliorés et disparaissent à la longue : eczéma, psoriasis, acné, couperose, esquarres, vergetures....
Très bien absorbée, cette huile ne laisse aucune sensation de gras.

 

 

sesame.jpg  Sésame :

 

  • restructurante
  • hydratante
  • adoucissante
  • tonifiante

 

Très riche en acides gras essentiels. Pour tous types de peaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 06:33
etale-fruits-legumes.jpg
Légumes du mois de mars :
---------------------------
 - Carotte
 - Chou blanc
 - Chou frisé
 - Chou rouge
 - Chou-rave
 - Céleri
 - Endive
 - Oignon
 - Petit oignon blanc
 - Poireau
 - Radis
 - Salsifis

Fruits du mois de mars :
---------------------------
 - Ananas
 - Avocat
 - Banane
 - Citron
 - Fruit de la passion
 - Kiwi
 - Mandarine
 - Mangue
 - Orange
 - Orange sanguine
 - Pamplemousse
 - Papaye
 - Poire
 - Pomme
Repost 0
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 21:30



MANNICK BERCEUSE POUR UN ENFANT A NAITRE

Refrain:}
Reste au creux de moi, mon enfant, mon tout petit
Reste au creux de moi, le voyage n'est pas fini

Je sens que tu es la, enveloppe de nuit
J'ecoute sous mes doigts mon ventre qui frémis
Je ne sais pas encore ou cognera le fruit
Ni le cri de mon corps, en m'arrachant ta vie

refrain

Je suis ton horizon, ta bouche et ta chaleur
Ma plus belle chanson, c'est le pas de ton cœur
Et quand revient le soir, tu m'offres la douceur
De tes sursauts bavards, et je t'apprends par cœur

refrain

Tu glisses a travers moi jusqu'à l'oree du jour
Ou tu t'echapperas à force d'etre lourd
Tu es le prisonnier de mon toit de velours
Et je ne peux manquer ton rendez vous d'amour

refrain
Repost 0
Published by sarah - dans chantons !
commenter cet article
25 février 2010 4 25 /02 /février /2010 12:22

Dimanche 5 octobre, 4h33 je suis réveillée par une contraction, youpii !! Je suis contente au fond de moi ,même si je ne sais pas du tout si ça va continuer ! Je sais depuis la veille que ça travaille, je le sens...
10 mn plus tard, une autre contraction, bon, elle sont largement gérables mais ce ne sont pas les même que celles de fin de grossesse .Elles vont continuer comme ça régulièrement, parfois toutes les 10 mn, parfois toutes les 5 mn. Vers 6h , je décide de prendre une douche , je veux être propre au cas ou !!!Je suis tranquille , seule réveillée dans la maison, je profite du calme .Bon après la douche je tourne en rond .Les contractions sont toujours là mais irrégulières et pas franchement douloureuses (pis elles sont trop courtes à mon goût), alors je retourne me coucher et je me rendors jusqu'au levé des enfants .Je suis déçue, il ne se passe rien, les choses n'avancent pas mais en me levant j'ose dire aux enfants que leur petite sœur naîtra sûrement aujourd'hui ou demain .Ils sont contents et excités !Je déjeune tranquille , avec une contraction par ci par la qui me font souffler mais bizarrement , dès que je suis assise ou allongée sur le côté je n'ai plus aucune contraction .Si j'en veux une (houuu la sadique !!) je me lève et hop en voila une qui arrive ! Je dis ça à mon chéri, on trouve ça étrange.
La matinée passe, mon homme s'occupe des enfants, de la maison, moi je décide d'aller marcher un peu dans mon village pour voir si ça fait avancer le travail ou bien si ça va s'arrêter .Pendant cette ballade je me sens bien, je parle à mon bébé, et je m'arrête 2 fois pour souffler pendant les contractions... De retour à la maison, rien de neuf, grrrr .Parfois je n'ai plus de contractions pendant 1 heure!Je ne sais plus du tout quoi penser. Par contre les contractions me font mal, elles sont gérables mais me font mal .Je vais passer une heure au tel avec ma mère et n'avoir qu'une seule contraction pendant cette heure...C'est désespérant !!!!
Vers midi (je pense car je n'ai plus regardé l'heure de toute la journée quasiment car je ne voulais pas être obsédée par la pendule !) On décide d'appeler ma sage femme juste pour la tenir au courant de ces contractions irrégulières car elle m'avait dit de le faire lors de notre dernier rendez-vous. J'ai du mal à la joindre, j'essaie plusieurs fois sur son portable mais ça ne répond pas. J'ai le numéro de son fixe chez elle mais je n’ose pas appeler, j'ai peur de la déranger pour rien. Finalement, après plusieurs essais j'arrive à la joindre, elle me pose pleins de questions et décide de venir à la maison pour qu'on fasse le point .je suis super gênée car elle habite loin, c'est dimanche et j'ai l'impression de la faire venir pour rien mais elle insiste. Elle me dit qu'elle sera la dans 1h30 environ.
Bon ok, je continue à faire passer le temps comme je peux, avec mes minis contractions (elles ne doivent pas durer plus de 15 ou 20 secondes) toutes les "jesaispascombiendetemps" !! Ce que je sais c'est qu'elles me font de plus en plus mal .D m'a dit au tel que pour un 5ème enfant, une femme peut accoucher en ayant des contractions très irrégulières...J'espère en tout cas que chaque contraction aide mon col à s'ouvrir, c'est ce qui me fait le plus peur en fait.
D me rappelle, elle est en train de cueillir des pommes, elle arrivera un peu plus tard mais elle me dit que si jamais mes contractions changent je la rappelle tout de suite .Je pense qu'elle sait au son de ma voix que je ne suis pas sur le point d'accoucher, elle a un bon feeling !!!!
Je pense qu'elle arrive vers 15h30-16h, on va dans ma chambre et elle écoute le cœur de ma puce, qui bat très bien. Elle me fait un touché, mon col est à 3 cm, sa tête est encore haute, bref c'est pas la fête ! Elle décide de rester une heure à la maison pour voir l'évolution, si les contractions se rapprochent ou si je perds les eaux, bref, on attend que quelque chose se passe. Elle me dit que je suis en début de travail, ce qui est déjà bon signe mais combien de temps est ce que ça va durer ??? Je m'inquiète un peu ....
Pendant une heure on va discuter , je vais éplucher des légumes avec mon chéri pour faire de la soupe pour le soir, de temps en temps quand même , je me plie en deux, ouille , là je commence à avoir bien mal ! Mais les contractions sont courtes et souvent seulement quand je suis debout, c'est vraiment bizarre cette histoire ! Ca va qu'elle sont très espacées, ça me laisse le temps de récupérer largement entre chaque !!Bon une heure plus tard (environ), on retourne dans la chambre, j'attends le verdict, j'espère vraiment que mon col à bougé....Youpiii, mon col est à 4 cm environ, et la tête de mon bébé est un peu descendu !!! On aurait dû se méfier .....Ça a fait pareil pour mon 3ème ...
Ma sage femme décide de repartir, ça me soulage car je ne suis pas trop à l'aise de la voir à la maison alors que je ne suis pas encore en vrai travail.Ca me gêne un peu,surtout pour un dimanche de la faire "poireauter" chez moi alors que si ça se trouve j'accoucherai que le lendemain !
Elle me donne des recommandations, si il se passe quoi que se soit, si les contractions se rapprochent; si je perds les eaux, enfin si il se passe un truc je l'appelle de suite. Elle met environ 35 mn pour arriver donc je ne dois pas tarder. Elle nous dit que j'accoucherai peut être cette nuit ou demain matin, coooooool !! Même si je ne réalise pas vraiment !
A partir de là j'ai un peu des trous de mémoire, y a des moments que j'ai du zapper alors je vous raconte ce que je me rappelle, ce n'est peut être pas dans le bon ordre et pour l'heure je ne suis pas sure du tout car je ne regardais pas trop la pendule!
Les contractions sont vraiment douloureuses, je sers les dents à chacune d'elles, j'essaie de bien souffler pendant pour me soulager. Pour le moment, je ne peux pas compter sur mon homme car il s’affaire à s'occuper des enfants. On prévient les voisins et nos amis pour savoir s'ils peuvent garder les enfants, et il est convenu qu'ils partiront après le dîner .Je vais m'allonger dans le lit pour me reposer et surtout pour m'éloigner des enfants que je ne supporte plus...Les contractions sont toujours irrégulières mais plus rapprochées et j'ai vraiment mal. Je décide d'appeler une amie, pas longtemps mais juste pour avoir son soutien , elle a accouché à l'hosto pour ses 4 enfants mais sans péri , je me dit qu'elle pourra m'aider à trouver un moyen de mieux supporter mes contractions .Elle me dit qu'elle même gère très mal la douleur lors de ses accouchements (ehhhhhhh merdeeeeee !!), mais elle me parle de montagne qu'il faut gravir pour passer de l'autre côté, de la dune du pyla , qu'il faut que je me dise que quand j'aurais passé l'autre versant de la montagne mon bébé sera là ...Je raccroche car une contraction arrive.
Je crois que je demande à mon chéri d'appeler D pour lui dire que mes contractions se rapprochent. Il le fait, elle lui dit qu'elle part dans 20 mn de chez elle. Ok, ça ne presse pas, j'ai des contractions encore espacées. J'entends mon homme qui prépare les enfants, les douchent, passe la soupe au robot... Moi je prépare les pyjamas et les vêtements des petits pour le lendemain .Je retourne au lit, il fait manger les enfants à 18h45 (de mon lit je me dis qu'il est barge de les faire manger si tôt !! lol), il a dû sentir qu'il fallait pas trop que les enfants restent ici.
19h, je vais m'allonger sur le canapé avec mon coussin d'allaitement entre les jambes, je suis plutôt bien installée, mon chéri s'apprête à emmener Ma fille et mon 7 ans chez nos amis. je lui dit de rappeler D car les contractions sont de plus en plus rapprochées et qu'elles font maintenant très mal, il le fait , elle part de suite.
Je fais un bisou à mes 2 enfants et les voila parti, je demande à leur papa de faire très vite car c'est dur de gérer toute seule. Il part vers 19h15, c'est la dernière fois que je regarderai l'heure...
Pendant son absence, je vais sous la douche, mon 12 ans et mon 3 ans sont encore là, ou je ne sais pas du tout...  
Je pleure sous la douche, j'ai trop mal, c'est pas possible, j'y arriverai jamais..j'ai la nausée les contractions s'enchaînent, je me mets à 4 pattes, je cherche une position pour avoir moins mal mais je trouve pas , cette douche est trop petite, grrr .Je passe la poire sur mon ventre et dans mon dos avec de l'eau très chaude, pour la première fois je ressens les contractions dans le ventre et dans les reins, c'est horrible cette douleur dans le dos , insupportable ...Elles reviennent très vite , je ne sais pas tous les combien mais seule, je ne gère plus .je pousse des râles, je ne crie pas mais des « haaaaaaaaaaaaaaaa » me font du bien. Quand mon chéri revient, il me voit à 4 pattes dans la douche, me demande si ça va ( ha ha ha question à 2 balles, à ton avis chéri ???!!!), Je lui dit que j'ai trop mal , que j'y arriverai pas et là , la phrase qui tue et que je lui avais demandé de ne jamais me dire tombe"bin oui ma chérie mais c'est ce que tu as voulu ", Raaa je vais le tuerrrrrr !!!!! Non , sans blague, je me sens encore plus mal et lui aussi, je sais pertinemment qu'il a dit ça sans le penser, parce qu'il s'est senti démunie tout d'un coup devant ma douleur et qu'il est à 100% avec moi dans cette aventure .Seulement là , il n'est pas très présent, ce n'est pas de sa faute, on a 4 autres enfants, il fallait bien que quelqu'un s'en occupe et il l'a très bien fait ...
Il prépare mes 2 fils, me les envoient me faire un bisou alors que je suis toujours plier en 4 dans la douche et les emmènent vite fait chez nos voisins.
A son retour, je suis de nouveau sur le canapé avec mon coussin, il me dit qu'il faut peut être qu'il aille préparer le lit et mettre le chauffage à fond, ah oui bonne idée !! Moi j'ai besoin de lui de toutes mes forces mais je sais qu'il fait tout son possible et qu'il ne peut être partout à la fois .Il met la bâche sur le matelas, remet un drap, revient me donner ses doigts que je broie allègrement à chaque contraction et me dit que ça y est, je peux aller dans le lit.On n'avait pas prévu que j'accouche dans le lit mais dans une piscine dans la salle bain mais on n'a pas eu le temps de la remplir...
Je suis bien dans le lit mais je n'ai plus de répit entre les contractions, elles ne s'arrêtent plus .J'ai tellement mal au dos, je n'ai jamais autant souffert, mon chéri me donne ses doigts et de son autre main me frotte le dos aussi fort qu'il peut. Je râle de plus en plus fort, je prie le bon Dieu de m'aider (pourquoi lui je sais pas, faut pas chercher !!!!).Il rappelle D pour lui dire que je n'ai plus de répit entre les contractions, elle est sur la route, elle fait au plus vite. Il revient me frotter le dos, et me donner ses doigts, c'est insoutenable cette douleur qui ne veut plus partir mais le frottement de sa main sur mon dos me fait quand même un peu de bien.
A 20h16 (j'ai regardé ensuite sur notre portable hihi) le dernier appel à D, il lui dit que j'ai envie de pousser, elle lui dit que je dois pousser tout doucement ou me retenir si je peux et que lui doit nous mettre au chaud , bien nous couvrir si jamais bébé sort , elle elle se dépêche .Il raccroche et me dit d'un drôle d'air "en gros" que ma sage femme lui a dit quoi faire si j'accouche maintenant genre "elle est pas bien elle je vais pas faire ça !!"
Sauf que ma puce et moi, on en a décidé autrement ... Les contractions s'arrêtent d'un coup,ouff, ça va mieux, ça fait du bien ce petit répit ! J’ai envie de pousser .Une fois, doucement, je pousse pendant une contraction, ça soulage et ça brûle, je sens la tête de ma puce qui descend, mon homme voit ses cheveux. La contraction s'en va, je souffle tranquillement, on arrive même à parler quelques secondes,c'est agréable ce moment de calme et d'intimité. Une autre contraction arrive et l'envie de pousser revient, je laisse faire, je pousse toujours doucement car j'ai peur de déchirer (finalement j’aurais quand même 2 points) et je ne sais même pas si mon col est complètement dilaté, je pousse et je souffle en même temps, je sens mon bébé qui arrive. Une 3éme et dernière contraction et une dernière poussée, ça fait mal, ça brûle très fort, mon bébé arrive, la tête sort, la poche des eaux éclate et le reste de son petit corps suit tout seul...Mon chéri l'attrape, la pose sur le lit, on l'entend prendre sa respiration puis pleurer, on y croit pas, on en revient pas, elle est là !!! Je lui dis de la prendre et de la poser sur moi car il ne sait pas trop quoi faire ! Il la porte et pas le temps de la poser qu'elle me fait caca partout dessus !!!  
Ensuite , il nous couvrira avec des serviettes et une grosse couette et on restera comme ça ,ma puce toujours attachée à son cordon, posée sur mon ventre à découvrir doucement notre monde, à pleurer un peu... pendant environ 15 mn, jusqu'à ce que ma sage femme arrive toute désolée ! (Mon chéri l'a appelé après la naissance de notre puce pour la prévenir).On a oublié de regardé l'heure à laquelle elle est née mais on a pensé que ça devait être vers 20h30 donc c'est ce qu'on a écrit sur l'acte de naissance !
Sinon elle n'a pas tétée tout de suite, elle n'avait pas envie, D me l'a mise au sein quand elle est arrivée pour faire revenir les contractions et aider mon placenta à sortir après que mon chéri d'amour ai coupé le cordon.
Voila, ensuite ma sage femme est restée jusque vers 23h , je n'ai pas été du tout séparée de mon bébé sauf pour aller prendre une petite douche de 5 mn, tous les soins(si peu qu'elle en a eu !) lui ont été fait à côté de moi, doucement, tendrement. Elle pèse 3,230 kg, je suis étonnée, je m’attendais à moins vu son tout petit gabarit !!Moi, j'ai été chouchouté et dorloté , D et mon homme se sont occupés de tout nettoyer et de nous refaire un lit propre pour que je passe une bonne nuit avec mon bébé .Je n'ai quasiment pas dormit, j'étais trop énervée pour ça , j'ai préféré regardé mon petit cœur...  
Cette naissance a été merveilleuse, bouleversante, magnifique, ...Je n'ai même pas de mots assez fort .Je ne regrette pas du tout d'avoir été au bout de ce projet et je remercie de tout cœur mon amour de mari et ma formidable sage-femme de m'avoir aussi bien écoutée, épaulée , rassurée, supportée , aidée durant toute ma grossesse, pendant et surtout après mon accouchement ....Merci ♥♥♥♥♥

maeline-et-jenny.JPG



Jenny, maman de 5 enfants.
Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 22:11

 

Mercredi 20 mai 2009, encore un reveil avec ce gros ventre, je me sens bien dans cet état de grossesse mais je suis impatiente de faire ta rencontre. Je me dis comme tous les jours "Allez c'est peut être pour aujourd'hui!"

 

Comme tous les mercredis, j'emmene Nolan à l'eveil musical. Les mamans n'en reviennent pas que l'on continue à venir  malgré mon ventre énorme et ma fatigue apparament visible. J'avoue j'ai un peu de mal, mais il est important pour moi que Nolan profite des ces activités.

 

Midi, on vient enfin me livrer ma bouteille à oxygéne que j'ai tant eu de mal à avoir. Voilà notre maison équipée en salle d'accouchement et prête à accueillir notre lutin. Il est important pour moi que tout soit au top, et cette livraison me rassure, m'appaise. Je sais que nous avons tout l'équipement nécessaire pour l'arrivée de bébé chez nous.

 

L'aprés midi, Nolan est invité à un anniversaire. Je l'accompagne, je reste avec lui. Je suis présente physiquement mais absente, ailleurs. Je me sens fatiguée, bizarre... Ces derniers jours, j'ai été très anxieuse, beaucoup de doutes m'ont envahis concernant ma gestion de la douleur entre autre. On rentre vers 18h00, je suis épuisée de cette journée.

 

Nico est invité à une soirée chez ses copains. Vu mon état, il hesite à y aller. Je l'encourage en lui disant que c'est peut etre la derniere soirée, donc autant en profiter, mais qu'il garde son portable prêt de lui.

 

De mon côté je profite de cette soirée seule, pour me retrouver, me ressourcer. Je relis quelques passages de ma "bible" d'Isabelle Brabant "Vivre sa grossesse et son accouchement: une naissance heureuse". Je décide de me mettre un CD de sophrologie que l'on m'a preté et que je n'ai pas pris le temps d'écouter. J'apprends à respirer, je me détends, je me sens bien, libre... Je suis prête! Je parle à bébé en lui disant que maman est prête à l'accueillir et si lui aussi alors c'est parti pour la grande aventure.

 

Je me couche dans cette état de plenitude. Durant ces 9 mois, j'ai revé des tas de fois à mon accouchement, mais cette nuit ce rêve fut plus intense, car je ressens des sensations. Je me reveille, troublé par ce que je viens de vivre qui est totalement indescriptible. J'entend Nico qui est rentré, je vais le voir, je lui dis que ça va, et je lui fais à peine part de ce que je viens de vivre.

 

4h00, un bruit, un crack qui me reveille. Je m'interroge, et puis je sens ma culotte mouillée. "Oh non je me suis fait pipi dessus!" Je file aux toilettes, je me change, et quelques minutes plus tard de nouveau cette sensation de mouillé. Plus de doute, j'ai fissuré la poche des eaux. Bébé est prêt lui aussi, nous allons bientot nous rencontrer.

 

Je décide d'appeler notre sage femme, Fara, pour la tenir informé des évenements. Je lui conseille de rester au lit et je l'a rappelle dés que les choses s'accélerent. Quelques minutes plus tard, elle m'envoie un texto pour m'apporter tout son soutien.  Je décide de retourner me coucher pour reprendre des forces. Je reveille Nico et je lui dis que bébé va arriver mais qu'il continue de dormir pour etre au top. J'arrive pas à me rendormir, je suis à l'affut de chaque signe, de la moindre petite contraction...

 

5h00, je décide de me lever et de regarder la télé. Je sens tranquillement les contractions arriver.

 

6h30, les contractions s'intensifient, je me mets un peu de musique de relaxation et je me berce sur le ballon. Je pense à l'arrivée de ce bébé, à cette nouvelle vie à 4, à nolan qui va être grand frére... des larmes coulent sur mes joues. Nico se reveille, et nous voilà ensemble pour accompagner la venue de bébé.

 

7h00, Nolan se reveille. On lui annonce que son petit frére à décider de sortir du ventre aujourd'hui. Il est trés content. Je profite des derniers instants et je lui donne le biberon comme un bébé, un gros calin en même temps. Par moment, je suis prise de fortes contractions et je m'appuie sur le canapé. Nolan me regarde d'un air inquiet. Avec son papa, nous décidons qu'il est temps de l'emmener chez son pépé.

 

7h30, je vais prendre un bain pour apaiser les contractions et me détendre. J'appelle Fara pour l'informer que le travaille commence et que je l'appelle dés que j'ai besoin d'elle.

 

8h30,les contractions sont bien installées. Mon CD de relaxation se termine, je n'arrive plus à trouver ma place dans le bain, je décide de sortir. Nico est rentré, il est là, disponible pour m'accompagner dans cet accouchement.

 

A partir de cet instant je n'ai plus aucune notion du temps. Ca me parait tellement long. Les contractions commencent à devenir trés douleureuses et difficilement supportables. J'essaie de me mettre en appui sur le lit mais ça ne va pas, a 4 pattes, ça ne va toujours pas. Je panique, je perds controle. Il me faut Fara.

 

Nico l'appelle, il tombe sur sa messagerie. Il laisse un message d'un air rassuré et tranquille en lui disant que j'ai besoin d'elle. Nico commence à s'inquiéter et se sent impuisant de me voir dans cet état. S'il savait à quel point, rien que sa présence m'apporte tellement de force et de courage. Il me demande si ma valise est prête au cas où! Je me reconcentre sur la douleur. Je chantonne entre les contractions, et quand elle arrive je l'accompagne en criant, j'ai la tête dans les oreillers. Je suis bien ainsi. J'accepte ces contractions, cette douleur intense et forte. Je l'accompagne et je sais que chaque contraction me rapproche de bébé.

 

J'ai envie de faire pipi. Difficilement je vais aux toilettes. A peine fini une contraction arrive, je me met à 4 pattes par terre sur le carrelage, je suis bien, c'est froid. J'ose meme plus bouger de là. Je sens Nico inquiet, et pourtant je suis tellement bien. Les contractions ont baissé d'intensité, je souffre moins.

 

Je retourne dans la chambre, je m'allonge nue sur le lit. J'ai envie de pousser. Je sens la tête qui est là. Fara appelle Nico et lui dit qu'elle arrive. J'ai cette envie de pousser, je ne sais pas quoi faire. Je demande à Nico de me faire couler un bain bien bien chaud.

 

A peine l'eau coule, j'y vais, je m'allonge. Je suis bien, détendue. Je sens la tête qui est là. J'ai envie de pousser. Je me retiens, mais je dis à Nico que la tête est là. Fara appelle elle est en bas de l'avenue. Je m'autorise alors à pousser, à lacher prise. La tête fait des va et vient. Ca fait mal, ça tire. Je dit à Nico que le bébé arrive. Il est paniqué, il ne sait pas quoi faire. Je suis détendue, sereine. Je lui demande de prendre les serviettes et de venir m'aider à sortir bébé. Je pousse et bébé glisse tout seul. Il est là. Nico le sort de moi, de l'eau, me le donne. Fara appelle, elle est en bas de chez nous. Hugo est né, nous sommes jeudi 21 mai, il est 10h27.


jessica-et-hugo.jpg 

Laetitia, maman de Nolan et Hugo

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 19:51

 zzzzzzzz.jpg
Le vendredi 10 Octobre 2008, je me fais réveiller par des contractions non douloureuses....Et ainsi passe la journée...les contractions s'enchainant....moi qui rangeait tout encore une dernière fois. L'après-midi j'ai même poussé le vice jusqu'à toiletter Venus. Et tous les 1/4 d'heures, je me concentrais, je respirais avec le ventre....etc...Jusqu'au soir où là les contractions ont commencé à s'intensifier gentiment. Niko etant au travail jusqu'à minuit on décide de ne pas s'alarmer et de voir encore si c'était un faux travail. Alors Aranxa vient passer la soirée avec moi. Et là je commence à ne plus pouvoir rien faire pendant les contractions....attendons...attendons....ce n'est peut etre pas encore pour ce soir (ça je me le dirai jusqu'à mon 1er touché vaginal me disant que je suis à 3cm). J'ai des contractions toutes les 10min et ça depuis 19h. ah oui ça dure alors....mais on ne sait jamais....les faux travail ...
Niko rentre du travail vers minuit, et là les contractions se rapprochent dangereusement et elles sont toutes les 7 puis vite 5min. Il est 1h du matin, on appelle Muriel, notre sage femme. Elle nous dit qu'elle arrive de suite. Avant de partir, Aranxa aide Niko à installer les lieux pour l'accouchement à domicile.
Et nous laisse tous les deux.
Muriel arrive vers 2h....me fait un petit monitoring ambulatoire....bébé va bien....c'est mon 1er TV...est-ce que je l'ai
appelé pour rien ? Non non je suis à 3cm de dilatation. Alors c'est pour ce soir, c'est parti !!!!
Muriel est assistée de Axelle qui arrive....je rentre dans ma bulle mais je suis bien....je gère très bien les contractions, je respire et je fais de plus en plus de sons et de mouvements. Muriel me dit que je suis une belle danseuse d'accouchement....je suis connectée avec mon bb, avec mon cheri, avec la musique...Le jour se leve.
Muriel me fait mon 2eme TV, je suis à 5, il est 6h, nous sommes le samedi 11. Alors je continue mon travail tranquillement dans cette merveilleuse ambiance de notre maison. Je suis dans ma bulle (malgres quelques nausées et de grosses envie d'uriner), je me repose entre les contractions, Niko est avec moi, il me caline, me masse...nous sommes à l'apogée de notre amour. Les sages femmes sont de leur coté assez discretes. L'une d'elle prends des photos magnifiques et je m'en rends à peine compte (j'aurai la surprise de me decouvrir de l'exterieur le lendemain).
9h 3eme TV, toujours à 5....hum ....Muriel nous briffe et nous demande d'etre plus verticaux et plus actifs. Car depuis 2 ou 3 heures je prends chaque contractions sur le lit installé à terre à quatre pattes et entre les contractions je m'allonge et me love dans les coussins et la couette. Alors on se mets au boulot, je marche dans le jardin par cette jolie journée ensoleillée, je me suspends à mon homme....mais au bout de 2 ou 3h je suis toujours à 5....alors Muriel nous dit qu'il va falloir penser au transfert dans la clinique nature de repli. C'est plus prudent mais nous sommes quand meme deçus....je pleure....pendant les contractions je crie "je ne veux pas partir !!!"....Mais nous partons...il est midi....
Je pars avec Niko et Muriel et Axelle nous suivent en voiture. C'est parti pour 1h d'horreur.....les contractions s'accelerent mais je ne peux pas prendre une bonne position....je crie...je n'arrive plus à respirer.....je m'accroche à la poignée....j'appele Marge pour lui dire que nous sommes transférés....je pleure..elle me rassure. Mais une contraction arrive et je passe mon telephone à mon Homme....qui ferme le clapet en pensant que ça avait raccroché. Ma soeur me racontera le lendemain qu'elle ne m'avait jamais entendu crier comme ça et qu'elle a passé son apres midi à pleurer completement hantée par ma souffrance.
Nous arrivons à Orthez...le plateau technique de ma sf. Mais Axelle y a aussi travaillé, elle y est donc comme chez elle. Je mets 3 contractions pour faire 50m...épaulée par mes sf avec Niko qui suit avec nos affaires. Dans le cadre d'un transfert, Muriel a été obligé de passer la main à la sf de garde de la clinique. Cette sf s'appele Elisabeth. Axelle me dit que je peux lui faire confiance qu'elle est géniale, qu'elle a été formé en maison de naissance en suisse.....et quand je la vois, j'ai de suite le feeling et son regard bleu me parle. Ce jour là il n'y a que moi a accoucher dans la maternité...j'ai donc tout le personnel à ma disposition, toutes les salles et mes deux sf. On me fait un petit monitoring pour verifier si mon bébé va toujours bien....il va bien....TV pour voir si la route aurait peut etre debloquée les choses...je suis toujours à 5....
En fait, le bébé était tellement bas dans le segment inferieur, qu'il semble que sa tete n'appuyait pas assez sur le col pour l'ouvrir d'avantage. Elisabeth me propose de me rompre la poche des eaux....je lui fais confiance....Muriel nous rassure et nous dit que c'est necessaire. Nous acceptons donc...et la poche des eaux rompues...les choses se debloquent.....c'est reparti....mais biensur bien plus violament...et là je ne pars pas dans une tempete mais dans un ouragan....nous sommes toujours tres connectés avec Niko...qui me dira apres etre parfois sorti pour pleurer dans les bras de Muriel....de peur....de deception....de douleur de me voir souffrir comme ça....
Pendant les contractions, toutes les sf m'encouragent....et nous faisont toutes ensemble des "OOOOOOOOOOOOOOOOOOooooooooo" tres grave. Mais je suis si fatiguée...je n'en peux plus....je me plaint....je n'y arriverai jamais....je veux une cesarienne...!!! "Mais non Flav tu sais bien que tu ne veux ni peridurale ni cesarienne....me dira Muriel....tu es geniale, ton petit va bien, tu vas y arriver"....Tous les quatres me soutiennent...me portent presque....leurs encouragements me permettent d'aller toujours plus loin. Nous allons passer par toutes les positions, tapis au sol, ballon, à genou, à quatre pattes, accroché à mon homme, tabouret d'accouchement. Et à un moment je demande la piscine "made in water". L'immersion me donne un soulagement de courte durée mais ce repit est tres appreciable.....Elles proposent à cheri de venir me rejoindre....en 2secondes il est en caleçon dans l'eau avec moi. Je prends les contractions à genou et affalée sur le rebord de la piscine....je m'accroche au liner....Je n'ai jamais autant gueuler de ma vie....Les sf me proposent de toucher la tete du bébé mais je refuse....pourquoi ?!?.Je ne sais pas. Par contre Niko accepte....tellement qu'il me fera des petits touchés intempestifs. Je lui dit "arrete" !
J'aurai pu accoucher dans l'eau mais vu la longueur du travail.....les sf controlent regulièrement le coeur du bébé avec leur micro/monito. Mais cette petite maternité n'est pas equipée avec un appareil waterproof. Je sors donc de la piscine. Je savais bien que je n'accoucherais pas dans l'eau. Bébé va bien mais je ne veux plus aller dans l'eau. Je passe sur le tabouret hollandais. Parfois je perds totallement les pedales et je n'arrive plus à respirer...alors on me donne un petit peu d'oxygene pour bien reoxigéné mon bébé entre les contractions. La tete commence à se voir. Ce petit bourrelet de peau un peu étrange....Mais je suis mal installée. Mes sf me proposent alors la table d'accouchement avec la suspension devant.
Et c'est là que je me transforme en guerrière de l'accouchement alors que l'instant d'avant je ralais encore. Pendant les contractions je saisis le tissu et je me hisse avec mes bras pour etre accroupie sur la table avec les fesses à 30cm. Et je me bouge le bassin dans tous les sens en criant " arrgghhhhhhhhhh je veux qu'il SOOOOOOOOOooorteeeeeeeeeeeeee !!!!!!". Cette force incroyable que je ne soupçonnais plus...mais elle m'aura permit d'accoucher comme la maman du bouddha. Les sf sont face à moi, m'encouragent et me soutiennent autant moralement que physiquement en me maintenant les jambes. Entre les contractions je m'affale sur le dos appuyée contre mon homme. Et tout le monde me dit de tout relâcher, de me laisser aller. Je me laisse tellement allée et je suis tellement épuisée que je m'endors entre les contractions. Tant et si bien que j'en ronfle et je fais rire tout le monde mais je ne m'en rends pas compte. Quand les contractions reprennent, je bondis et j'accroche à la suspension. Ceci pendant environ une bonne heure que je n'ai pas vu passée. Et à un moment on me dit "arrête, repose-toi". Elisabeth manipule mon périnée et mon enfant avec une douceur extrême. Je ne sens qu'une petite sensation de brulure. J'ouvre les yeux et je vois sa tête qui est sortie....Niko pleure en me disant "regarde mon cœur, notre fils, il est beau!!!". Je pensais pleurer mais je reste hypnotisée par mon petit homme qui nait. Elle dégage les épaules et me propose de le prendre. Je n'ai pas hésité un instant et je l'ai senti glisser tout chaud du creux de moi-meme. Il pleure à peine puis fait quelques petits gargouillis de chat pour se deencombrer. Quelle sensation extraordinaire. "Bonjour mon fils, C'est toi qui était là alors....tu es si merveilleux..." Je suis subjuguée et le couvre de mots tendres. Quand le cordon a cessé de battre Elisabeth propose à Niko de couper le cordon. Je ne vois rien autour d'autre que lui....mon petit homme. Puis rapidement des contractions un peu dérangeantes....L'auxiliaire puericultrice m'aide à maintenir mon tout petit contre moi et en une poussée...la masse gluante et chaude glisse hors de moi. Elisabeth en profite pour regarder si des points sont nécessaires. Non, j'ai juste 2 petites eraillures à l'intérieur des petites lèvres....merci Elisabeth !!!
Muriel et Axelle viennent me dire aurevoir et me faire un gros bisous. Puis on nous laisse tout les 3 pendant encore 1h30 (avec malgré tout quelques visites de contrôle discrètes). Où les bisous, les regards, les mots doux et les tétées s'enchainent dans une euphorie calme. C'est aussi un moment d'amour immense avec mon Homme....et je vois dans ses yeux toute la gratitude et l'estime décuplée par la prouesse de l'accouchement.

Milo est venu au monde le 11 Octobre 2008 à 19h08, il pèse 3kg220 et mesure 52cm (mesure faite 3jours après).

Personne ne portera notre enfant....car c'est Niko qui le portera en salle de soin avec moi qui me lève dans le meme temps. Ils s'occuperont du cordon, j'arriverai pour la pesée et la 1ere couche tout ça fait par son papa. Le personnel de la clinique a été merveilleux. Arrivé en chambre, mon cheri prends Milo en peau à peau, je prends une douche, et je bois....puis je mange frenetiquement en regardant mes 2 hommes si beaux. Je passerais la nuit à le regarder....lui à dormir contre moi et à tétouiller. Le matin nous auront la visite du pediatre, et la visite de Elisabeth. Quel bonheur de regarder à nouveau ses yeux bleus qui m'ont tant soutenus. Elle nous dit qu'elle a été tres touchée par notre couple...que c'est un accouchement particulier pour elle. Elle nous avoue qu'elle n'est sortie de l'ecole qu'il y a 1an. Et nous la remercions....nous finiront par tous pleurer en lui prometant une petite carte et de revenir la voir pour lui montrer notre petit un peu plus grand. Nous sortons à trois de la clinique, il est 13h (soit à peine 24h apres notre entrée)....Nous sommes une famille et nous partons rejoindre notre petit cocon....la vie est merveilleuse.


milo.jpg 

 

Flavie maman de Milo 16 mois.

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 15:49
Magnifique chanson sur l'allaitement:link

19749_1283456218924_1605679205_682287_2353973_n.jpg
photo: Audrey et Marceau

Viens coller ta peau
Douce comme un pétale
De coquelicot.
Viens scotcher tes lèvres
Tout contre mon coeur,
Etancher ta fièvre,
Laper mon odeur.

Ta main ne cesse de voltiger,
Funambule refusant de tomber
Dans le sommeil.
Tes cheveux tout légers, légers,
Petite tête ébouriffée,
Parfum de miel,
Je t'serre un peu plus fort,
Mon si joli trésor...

Petit pot de colle,
Viens coller ta peau
Douce comme un pétale
De coquelicot.
Viens scotcher tes lèvres
Tout contre mon coeur,
Etancher ta fièvre,
Laper mon odeur.

Moi j'essaie de t'imaginer
Le jour où tu sauras m'appeler
"Maman".
Et ton regard, comme étonné,
Dans le mien, s'est attardé,
Juste à l'instant,
Avant de retomber
Dans la tiédeur sucrée...

Petit pot de colle,
Viens coller ta peau
Douce comme un pétale
De coquelicot.
Viens scotcher tes lèvres
Tout contre mon coeur,
Etancher ta fièvre,
Laper mon odeur.

Petit pot de colle,
Viens coller ta peau
Douce comme un pétale
De coquelicot.
Viens scotcher tes lèvres
Tout contre mon coeur,
Etancher ta fièvre,
Laper mon odeur.

Petit pot de colle...
Mon coquelicot...
Je t'ai dans la peau...


Véronique Lecomte - Petit Pot de colle

Repost 0
Published by sarah - dans chantons !
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 15:29


Le ciment dans les plaines
Coule jusqu'aux montagnes
Poison dans les fontaines,
Dans nos campagnes

De cyclones en rafales
Notre histoire prend l'eau
Reste notre idéal
"Faire les beaux"

S'acheter de l'air en barre
Remplir la balance :
Quelques pétrodollars
Contre l'existence

De l'équateur aux pôles,
Ce poids sur nos épaulees
De squatters éphémers...
Maintenant c'est plus drôle

Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens !
Il est grand temps qu'on propose
Un monde pour demain !

Aux arbres citoyens
Quelques baffes à prendre
La veille est pour demain
Des baffes à rendre

Faire tenir debour
Une armée de roseaux
Plus personne à genoux
Fait passer le mot

C'est vrai la terre est ronde
Mais qui viendra nous dire
Qu'elle l'est pour tout le monde...
Et les autres à venir...

Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens !
Il est grand temps qu'on propose
Un monde pour demain !

Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens !
Il est grand temps qu'on s'oppose
Un monde pour demain !


plus le remps de savoir à qui la faute
De compter la chance ou les autres
Maintenant on se bat
Avec toi moi j'y crois

Puisqu'il faut changer les choses
Aux arbres citoyens !
Il est grand temps qu'on propose
Un monde pour demain !

Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 08:49

Nous qui ne sommes que des locataires depuis la nuit des temps

Prenons bien garde dès à présent,de ne pas nous croire propriétaires

Si nos enfants, nos petits enfants pouvaient garder les yeux ouverts, laissons-leur au moins un océan, trois arbres et deux rivières

refrain: (2)
Pauvre planète, pauvre planète
ça sent la fin des haricots
Beaucoup trop de bourricots avec du sable dans la tête (2)


Quand on aura déménagé sous terre, à l'appel du bon dieu Nos enfant risquent de payer cher pour l'état des lieux

J'espère au moins que nos ancêtres ont nettoyé le paradis Si par malheur c'est en enfer que je suis conduit


refrain:(2)
Pauvre planète, pauvre planète
Ca sent la fin des haricots, beaucoup trop de bourricots avec du sable dans la tête ( x 2)

Quand il n'y aura plus que le karcher pour nettoyer la merde qu'on a dans les yeux
Prenons bien garde qu'à ne rien faire
Nous finissions comme eux

Quand il n'y aura plus que le karcher pour nettoyer la merde qu'on a dans les yeux
Quand même les quatre mousquetaires ne serons plus que deux Prenons bien garde qu'à ne rien faire nous finissions par devenir comme eux
Eteindrons-nous la poudrière, y mettrons-nous le feu?

refrain:2
Pauvre planète, pauvre planète
Ca sent la fin des haricots
Beaucoup trop de bourricots avec du sable dans la tête

Pauvre planète


Repost 0
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 07:59


Objectif terre - ridan

Elle pleure, elle pleure,
Elle pleure ma planète !
Elle sent que sa fin est proche
Et ça la rend folle !
Dites-leur, dites-leur,
Dites-leur qu'ils sont fous !
(Pourquoi tu pleures ?)
La Terre en a ras le bol un point c'est tout !

Aujourd'hui j'ai de la chance
Je suis encore là.
J'vais pouvoir voir le ciel encore une fois.
L'air pur ici aussi se fait si rare,
Que même les clébards disent
Qu'il y en a marre !
De respirer cette merde à pleins poumons,
Tout ça pour qu'un petit con
Gagne des millions.
Tu sais que cette vie de chien nous suffit bien,
Pas besoin de choper
Le cancer des êtres humains.
Nous paierons cher sans doute votre insolence,
Vous jouez avec ce monde par négligence.
Les frontières de vos cartes n'y feront rien !
Cette Terre n'est pas à nous
Vous l'saurez bien

{Refrain#2:}
Elle pleure, elle pleure,
Elle pleure ma planète !
Elle sent que sa fin est proche
Et ça la rend folle !
Dites-leur, dites-leur,
Dites-leur qu'ils sont fous !
La Terre en a ras le bol comme nous

{au Refrain#1}

(Tu pleures encore ?)

La nature est à moi, je suis sa mère
Vous déchaînerez mes nerfs je serai guère
Qu'elles volent vos maisons au-delà des mers.
Vous donnerez des noms à mes colères !
(Badaboum !)
Vous êtes la raison de vos prières,
Et vous aurez raison de vos cimetières.
Qu'elles jaillissent les eaux
Sur votre espèce !
Vous n'aurez plus conscience
De votre petitesse
Je ferai de vos villes ce bel enfer,
Plus chaleureux encore que le paradis.
Vous tremblerez de peur dans vos demeures
Car l'homme a fait de l'homme
Cette chose sans vie...

Repost 0