Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de sarah
  • Le blog de sarah
  • : le bonheur pur et simple avec le maternage.
  • Contact

Profil

  • sarah
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.

http://www.deezer.com/album/262439         

Recherche

19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 22:07

 

 

mars 2011 166 (2)

De par le monde l’allaitement prolongé jusqu’à trois ou 4 ans est très courant. En France cette démarche est encore exceptionnelle. Cependant certaines mères donnent leur lait jusqu’au sevrage naturel, ce qui parfois peut durer plusieurs années.

 

 

L’Organisation Mondiale de la Santé recommande un allaitement exclusif de six mois et la poursuite de l’allaitement jusqu’à 2 ans ou plus. Cependant dès que l’allaitement dépasse quelques mois, la mère est soumise à une rude pression, assaillie de questions, de remarques et de critiques. Le regard des autres peut être difficile à vivre. Toutefois, dépasser cette emprise c’est trouver une réelle liberté et se donner la possibilité de suivre son propre chemin.

 

Pourquoi l’allaitement long ?

 

Dans les pays du tiers-monde il en va de la survie de l’enfant. Nourrir longuement son enfant lui évite des diarrhées mortelles et le préserve de la malnutrition.

Dans notre société, les raisons de l’allaitement prolongé sont tout autres.

 

• En premier lieu c’est le plaisir partagé qui est la principale motivation. L'allaitement prolongé permet à la mère et à l'enfant de se retrouver dans l'intimité, de se ressourcer ensemble.

 

• Le lait maternel même après six mois contient tout ce dont le bébé ou l’enfant a besoin : Des glucides, des lipides, des protéines et des micronutriments. Cette composition évolue au fil du temps ce qui rend l’allaitement approprié aux besoins des bébés comme des enfants.

 

• Grace à ses effets immunologiques le lait maternel est bénéfique à la santé du bébé. Les recherches scientifiques ont démontré de manière indiscutable que le lait maternel a un effet protecteur contre les maladies infectieuses et l’obésité infantile. il est donc très intéressant de prolonger l’allaitement afin que l’enfant puisse bénéficier des éléments de défenses contre les infections le plus longtemps possible.

 

• le lait maternel est économique, écologique et pratique. Quelle que soit l’âge de l’enfant, c’est, sans contredit, l’aliment le plus écologique qui soit, puisqu’il ne laisse aucun déchet : ni boîtes vides ni résidus polluants dus au transport et qu’il est gratuit.

 

• Avoir toujours sur soi le petit remède miracle contre les bobos en tous genres.

 

• Tout simplement de la même manière que l’on ne décide pas pour son enfant qu’il est temps de marcher ou de parler, on ne décide pas de quand il est trop grand pour téter.

 

Quelques idées fausses :

 

• « Après 3 mois, le lait maternel c’est que de l’eau » la composition du lait de la femme qui en fait un aliment complet, équilibré et parfaitement adapté au bébé reste vrai quel que soit la durée de l’allaitement. Il va de soi que la tétée chez un grand ne lui suffit nullement. Il a besoin d’une alimentation diverse et variée en complément du lait maternel.

 

• « L’allaitement prolongé nuit au développement du langage. » Manifestement ceux qui disent ça n’ont jamais rencontré d’enfants allaités à la langue bien pendue ! Plusieurs études ont démontré que le risque de trouble du langage est deux fois et demie moins élevé chez les enfants allaités. (Source LLL)

 

• « C’est malsain » Un comportement anormal de la mère peut très bien s’exprimer en dehors de l’allaitement. Quand une telle pathologie apparait chez une femme allaitante, l’allaitement long n’en est qu’un symptôme et en aucun cas la cause.

 

• « c’est prendre le risque d’être mordue » "Même s'il arrive à certaines d'être effectivement mordues, de nombreuses mères poursuivent l'allaitement après l'apparition des premières dents. Pendant la tétée, le mamelon de la mère est au fond de sa bouche. Sa langue recouvre la gencive inférieure, et s'interpose donc entre les dents du bas et le sein. Le mamelon étant collé au palais, les dents supérieures ne font que toucher l'aréole Il est impossible à l'enfant de mordre en même temps qu'il tète. S'il mord, c'est qu'il n'est pas en train de téter. Les morsures se produisent généralement au moment de la mise au sein, pendant une pause en cours de tétée, ou à la fin de la tétée et ce n’est pas irrémédiable.

Partager cet article

Repost 0
Published by sarah - dans allaitement
commenter cet article

commentaires