Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de sarah
  • Le blog de sarah
  • : le bonheur pur et simple avec le maternage.
  • Contact

Profil

  • sarah
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.

http://www.deezer.com/album/262439         

Recherche

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 22:11

 

Mercredi 20 mai 2009, encore un reveil avec ce gros ventre, je me sens bien dans cet état de grossesse mais je suis impatiente de faire ta rencontre. Je me dis comme tous les jours "Allez c'est peut être pour aujourd'hui!"

 

Comme tous les mercredis, j'emmene Nolan à l'eveil musical. Les mamans n'en reviennent pas que l'on continue à venir  malgré mon ventre énorme et ma fatigue apparament visible. J'avoue j'ai un peu de mal, mais il est important pour moi que Nolan profite des ces activités.

 

Midi, on vient enfin me livrer ma bouteille à oxygéne que j'ai tant eu de mal à avoir. Voilà notre maison équipée en salle d'accouchement et prête à accueillir notre lutin. Il est important pour moi que tout soit au top, et cette livraison me rassure, m'appaise. Je sais que nous avons tout l'équipement nécessaire pour l'arrivée de bébé chez nous.

 

L'aprés midi, Nolan est invité à un anniversaire. Je l'accompagne, je reste avec lui. Je suis présente physiquement mais absente, ailleurs. Je me sens fatiguée, bizarre... Ces derniers jours, j'ai été très anxieuse, beaucoup de doutes m'ont envahis concernant ma gestion de la douleur entre autre. On rentre vers 18h00, je suis épuisée de cette journée.

 

Nico est invité à une soirée chez ses copains. Vu mon état, il hesite à y aller. Je l'encourage en lui disant que c'est peut etre la derniere soirée, donc autant en profiter, mais qu'il garde son portable prêt de lui.

 

De mon côté je profite de cette soirée seule, pour me retrouver, me ressourcer. Je relis quelques passages de ma "bible" d'Isabelle Brabant "Vivre sa grossesse et son accouchement: une naissance heureuse". Je décide de me mettre un CD de sophrologie que l'on m'a preté et que je n'ai pas pris le temps d'écouter. J'apprends à respirer, je me détends, je me sens bien, libre... Je suis prête! Je parle à bébé en lui disant que maman est prête à l'accueillir et si lui aussi alors c'est parti pour la grande aventure.

 

Je me couche dans cette état de plenitude. Durant ces 9 mois, j'ai revé des tas de fois à mon accouchement, mais cette nuit ce rêve fut plus intense, car je ressens des sensations. Je me reveille, troublé par ce que je viens de vivre qui est totalement indescriptible. J'entend Nico qui est rentré, je vais le voir, je lui dis que ça va, et je lui fais à peine part de ce que je viens de vivre.

 

4h00, un bruit, un crack qui me reveille. Je m'interroge, et puis je sens ma culotte mouillée. "Oh non je me suis fait pipi dessus!" Je file aux toilettes, je me change, et quelques minutes plus tard de nouveau cette sensation de mouillé. Plus de doute, j'ai fissuré la poche des eaux. Bébé est prêt lui aussi, nous allons bientot nous rencontrer.

 

Je décide d'appeler notre sage femme, Fara, pour la tenir informé des évenements. Je lui conseille de rester au lit et je l'a rappelle dés que les choses s'accélerent. Quelques minutes plus tard, elle m'envoie un texto pour m'apporter tout son soutien.  Je décide de retourner me coucher pour reprendre des forces. Je reveille Nico et je lui dis que bébé va arriver mais qu'il continue de dormir pour etre au top. J'arrive pas à me rendormir, je suis à l'affut de chaque signe, de la moindre petite contraction...

 

5h00, je décide de me lever et de regarder la télé. Je sens tranquillement les contractions arriver.

 

6h30, les contractions s'intensifient, je me mets un peu de musique de relaxation et je me berce sur le ballon. Je pense à l'arrivée de ce bébé, à cette nouvelle vie à 4, à nolan qui va être grand frére... des larmes coulent sur mes joues. Nico se reveille, et nous voilà ensemble pour accompagner la venue de bébé.

 

7h00, Nolan se reveille. On lui annonce que son petit frére à décider de sortir du ventre aujourd'hui. Il est trés content. Je profite des derniers instants et je lui donne le biberon comme un bébé, un gros calin en même temps. Par moment, je suis prise de fortes contractions et je m'appuie sur le canapé. Nolan me regarde d'un air inquiet. Avec son papa, nous décidons qu'il est temps de l'emmener chez son pépé.

 

7h30, je vais prendre un bain pour apaiser les contractions et me détendre. J'appelle Fara pour l'informer que le travaille commence et que je l'appelle dés que j'ai besoin d'elle.

 

8h30,les contractions sont bien installées. Mon CD de relaxation se termine, je n'arrive plus à trouver ma place dans le bain, je décide de sortir. Nico est rentré, il est là, disponible pour m'accompagner dans cet accouchement.

 

A partir de cet instant je n'ai plus aucune notion du temps. Ca me parait tellement long. Les contractions commencent à devenir trés douleureuses et difficilement supportables. J'essaie de me mettre en appui sur le lit mais ça ne va pas, a 4 pattes, ça ne va toujours pas. Je panique, je perds controle. Il me faut Fara.

 

Nico l'appelle, il tombe sur sa messagerie. Il laisse un message d'un air rassuré et tranquille en lui disant que j'ai besoin d'elle. Nico commence à s'inquiéter et se sent impuisant de me voir dans cet état. S'il savait à quel point, rien que sa présence m'apporte tellement de force et de courage. Il me demande si ma valise est prête au cas où! Je me reconcentre sur la douleur. Je chantonne entre les contractions, et quand elle arrive je l'accompagne en criant, j'ai la tête dans les oreillers. Je suis bien ainsi. J'accepte ces contractions, cette douleur intense et forte. Je l'accompagne et je sais que chaque contraction me rapproche de bébé.

 

J'ai envie de faire pipi. Difficilement je vais aux toilettes. A peine fini une contraction arrive, je me met à 4 pattes par terre sur le carrelage, je suis bien, c'est froid. J'ose meme plus bouger de là. Je sens Nico inquiet, et pourtant je suis tellement bien. Les contractions ont baissé d'intensité, je souffre moins.

 

Je retourne dans la chambre, je m'allonge nue sur le lit. J'ai envie de pousser. Je sens la tête qui est là. Fara appelle Nico et lui dit qu'elle arrive. J'ai cette envie de pousser, je ne sais pas quoi faire. Je demande à Nico de me faire couler un bain bien bien chaud.

 

A peine l'eau coule, j'y vais, je m'allonge. Je suis bien, détendue. Je sens la tête qui est là. J'ai envie de pousser. Je me retiens, mais je dis à Nico que la tête est là. Fara appelle elle est en bas de l'avenue. Je m'autorise alors à pousser, à lacher prise. La tête fait des va et vient. Ca fait mal, ça tire. Je dit à Nico que le bébé arrive. Il est paniqué, il ne sait pas quoi faire. Je suis détendue, sereine. Je lui demande de prendre les serviettes et de venir m'aider à sortir bébé. Je pousse et bébé glisse tout seul. Il est là. Nico le sort de moi, de l'eau, me le donne. Fara appelle, elle est en bas de chez nous. Hugo est né, nous sommes jeudi 21 mai, il est 10h27.


jessica-et-hugo.jpg 

Laetitia, maman de Nolan et Hugo

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sandra 26/02/2010 12:14


quel beau récit!!