Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de sarah
  • Le blog de sarah
  • : le bonheur pur et simple avec le maternage.
  • Contact

Profil

  • sarah
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.
  • mère comblée de 5 enfants, passionnée par le maternage et le naturel.

http://www.deezer.com/album/262439         

Recherche

4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 12:24

marie.jpg

 

«  Le portage, c’est mon espace de liberté, mon coin rien qu’à moi. Sans le portage, je serais probablement perdue aujourd’hui, avec mon bébé de huit mois, perdue dans les mille et une recommandations des mille et une personnes qui savent mieux ( ?) que moi : pédiatres, infirmières, puéricultrices, mais aussi et surtout : Laurence Pernoud et autres ouvrages de référence, copines et voisines, cousines, tantines, (belle)-mère, (belle)-soeur, mamans-internautes croisées dans des forums …

Le portage, c’est mon allaitement. Mon allaitement, le vrai cette fois-ci, je ne l’ai pas réussi. J’ai allaité six semaines exclusivement (sein et tire-lait), et puis encore six semaines en mixte. Trop de difficultés, trop de conseils (contradictoires), trop de pression, trop d’attentes, trop de fatigue, peu d’encouragements. Le portage est venu prendre la place que l’allaitement n’a pas eue.

Je porte à la demande. Je ne donne pas le sein, mais je donne le dos. Ou la hanche. Même le ventre (ces derniers mois, je ne portais plus sur le ventre, ça me faisait mal, et puis depuis hier, comme par magie, ça marche de nouveau, quel bonheur).

Je porte depuis que ce petit bébé a été conçu et ça n’a pas cessé.

Ton lit, en journée, c’est moi. Ta poussette, c’est moi. Tes vêtements, ce sont les nôtres : nos écharpes.

Pourquoi ai-je plus d’une écharpe ? Parce que pour moi, pour nous, l’écharpe, ce n’est pas comparable à … un chauffe-biberon, par exemple. L’écharpe n’est pas un outil, c’est un lien. Cordon que je déroule et déploie, puis que j’enroule autour de moi, de toi. C’est tout notre amour qui est dedans. Donc, c’est du vivant. Donc il m’en faut plein, des écharpes : toutes les couleurs.

J’aime l’écharpe aussi pour sa polyvalence : châle ou étole pour se faire belle et protéger ses épaules, couverture pour pique-niquer sur l’herbe ou pour couvrir mon bébé qui dort, jeu, doudou, ce que l’on veut. Une liste de naissance pourrait se limiter à ce seul objet.

Le portage, c’est mon espace de liberté. Je suis la première dans ma famille qui porte son bébé. On me regarde faire, mais on ne dit rien. Personne n’est plus compétent que moi, personne ne peut me dire : « Ton nœud est mal fait. » Tout ce que je sais sur le portage, je l’ai appris par moi-même, en autodidacte. Pas d’atelier. Pas de maîtresse. Quelle satisfaction pour cette jeune maman toujours sur la sellette !

Porter mon enfant m’a permis d’accepter que la réponse à tous les chagrins de ce petit bout qui pleure, c’est moi, une idée qui me faisait très peur. M’a appris à me rendre disponible, rendre disponible mon corps. Et à me sentir forte. Je songe à ce dessin de Nicoz Balboa avec pour slogan : « Moi je fais du lait . .. toi c’est quoi ton super-pouvoir ? » Aujourd’hui, comment être une maman forte, une maman que les autres mamans/non-mamans, le monde médical, l’industrie, la publicité ne fragilisent pas, ne pourchassent pas ? »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

élo 09/05/2010 12:53


c'est magnifique... ici aussi le portge fait parti du quotidien et c'est tout naturel...

personne ne sait mieux qu'une maman ce qui est bon pour son enfant


alex 05/05/2010 14:52


magnifique!


le papillon 05/05/2010 00:15


superbe témoignage, dans lequel je me retrouve à 1000%.